13/09/2014

Le difficile métier de vivre…

Cœur glacé.jpg

Le texte ci-dessous a paru dans la livraison du 12/09/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Dans Cœur glacé, un superbe album paru dans une édition très soignée, nos amis Gilles Dal et Johan De Moor répondent à leur manière – hautement déjantée – aux trois questions métaphysiques que chacun d’entre nous se pose un jour ou l’autre, à savoir : « Qui suis-je ? D’où viens-je ? Où vais-je ? »

Et c’est un régal !

L’approche graphique est époustouflante, et elle retiendra l’attention des amateurs de BD comme celle des professionnels de l’image, car chaque planche constitue un remarquable exercice de style et une magnifique page d’anthologie.

Pour notre part, nous avons lu cet OVNI livresque trois fois d’affilée : la première pour le récit et les dessins, la deuxième pour les détails dans les coins et la troisième pour les détails dans les recoins…

On s’en voudrait de dévoiler la fin de ce récit métaphysique des temps postmodernes, mais elle laisse le lecteur pantois – et perplexe – par son côté humain, trop humain.

La vie, quel bazar !

Bernard DELCORD

Cœur glacé par Gilles Dal et Johan De Moor, Bruxelles, Éditions Le Lombard, août 2014, 60 pp. en quadrichromie au format 23,7 x 31 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 14,99 €

Cœur glacé (expo).jpg

13:32 Écrit par Bernard dans Bandes dessinées | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

« De la musique avant toute chose. » (Paul Verlaine)

Histoire de la Musique.jpg

Le texte ci-dessous a paru dans la livraison du 12/09/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Coédité en 2008 par votre serviteur et par Gilbert Labrune des Éditions Larousse à Paris, le texte de l’Histoire de la Musique rédigée par le Liégeois Bernard Wodon est ressorti ces jours-ci dans une version mise à jour, toujours dans la célèbre collection « In Extenso », l’un des fleurons de la grande maison française.

L’auteur, docteur en histoire de l’art de l’UCL, y a accompli une œuvre de titan, puisqu’il y retrace seul et en 11 chapitres 4000 ans d’activités musicales présentées par catégories vocale et instrumentale allant de la musique hellénistique et romaine jusqu’aux compositeurs contemporains en passant par le chant grégorien, le baroque, le répertoire classique et romantique ou le jazz, entre autres.

Rédigé dans une langue accessible à tous, cet ouvrage de référence est une mine d’informations claires et en tout genre, biographiques, historiques, socio-économiques, stylistiques, techniques ou anecdotiques.

Un exemple ?

À sa lecture, j’ai enfin compris le scénario de la Tétralogie de Richard Wagner, et même ce qu’était la musique spectrale de Giacinto Scelsi…

C’est dire !

Bernard DELCORD

Histoire de la Musique par Bernard Wodon, 2e édition mise à jour, Paris, Éditions Larousse, collection « In Extenso », août 2014, 480 pp. en noir et blanc au format 14 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 26,40 € (prix France)

13:31 Écrit par Bernard dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Pour devenir un cordon-bleu !

Le bon livre de cuisine.jpg

Le texte ci-dessous a paru dans la livraison du 12/09/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Grande référence française en matière de cours culinaires depuis 2004, l'Atelier des Sens dirigé par Natacha Burtinovic (http://www.atelier-des-sens.com) a fait appel à ses 50 chefs pour rassembler dans Le bon livre de cuisine paru chez Flammarion près de 300 recettes – de fingerfood, de légumes et de féculents, de poissons, de viandes, de volailles et de desserts – expliquées pas à pas, allant des plus simples et des plus basiques aux plus élaborées, des plus classiques aux plus exotiques, mais aussi des conseils et les techniques nécessaires pour que préparer de bons petits plats reste un plaisir.

Un ouvrage de référence qu’il se doit de mettre en bonne place dans toutes les cuisines !

Bernard DELCORD

Le bon livre de cuisine par L’Atelier des Sens, Paris, Éditions Flammarion, mai 2014, 413 pp. en bichromie au format 17 x 22,4 cm sous couverture Intégra en couleurs, 24,90 € (prix France)

Voici une recette savoureusement originale :

Cocotte de souris d'agneau au miel

et romarin au vinaigre de cidre

Pour 6 personnes

Préparation : 15 à 20 minutes

Cuisson : 1h40

Ingrédients :

6 carottes

1 céleri-branche

2 échalotes

3 cuillerées à soupe d'huile d'olive

6 souris d'agneau

6 cuillerées à soupe de miel

6 cuillerées à soupe de vinaigre de cidre

3o cl de vin blanc

40 cl de jus de veau

3 gousses d'ail

1 botte de romarin

Sel, poivre

Recette :

Laver, éplucher et tailler les carottes et le céleri en rondelles.

Émincer les échalotes.

Dans une cocotte, faire chauffer l'huile d'olive puis mettre les échalotes, les carottes et le céleri et faire suer à feu moyen.

Badigeonner les souris de miel puis les assaisonner de sel et de poivre.

Mettre les souris à colorer dans une cocotte sur chaque face.

Ajouter le vinaigre, faire réduire puis mettre le vin blanc et le jus de veau ainsi que l'ail et le romarin.

Faire cuire à couvert durant 1h30 à feu doux.

13:29 Écrit par Bernard dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/09/2014

Un si bon mauvais garçon…

Wilde Qui suis-je.jpg

Le texte ci-dessous a paru dans la livraison du 05/09/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Vice-présidente de la Société Oscar Wilde (http://societeoscarwilde.fr) et rédactrice de sa revue Rue des Beaux-Arts, Danielle Guérin-Rose a fait paraître chez Pardès à Grez-sur-Loing un bien intéressant Wilde Qui suis-je ? abondamment et intelligemment illustré dans lequel elle ressuscite les faits, les idées et les gestes du plus brillant des esthètes et du plus excentrique des dandys britanniques du XIXe siècle – né en 1851 à Dublin, il défuncta à Paris en 1900 –, immortel auteur de contes, d’essais et de pièces de théâtre (L’Éventail de Lady Windermere, Une femme sans importance, Un mari idéal, L’Importance d’être constant, Salomé…) et d’un unique roman, Le Portrait de Dorian Gray, qui provoqua un tollé avant de susciter l’admiration générale et de connaître une postérité universelle.

Marié, père de deux garçons et néanmoins homosexuel notoire, ce Verlaine-bis connaîtra, en raison de ses penchants, les affres de la prison pour deux ans de travaux forcés (1895-1897) qui l’anéantiront.

Mais pas sa postérité, comme l’assure notre biographe :

« Longtemps, Wilde fut surtout considéré comme un auteur d’aphorismes, un bel esprit superficiel, à la vie entachée d’une très mauvaise réputation. Aujourd’hui, on redécouvre ses œuvres, leur flamboyance et leur subversion, cachées sous un brillant de surface, et toute la poignante humanité de l’homme souffrant, l’auteur admirable de De profundis et de La Ballade de la geôle de Reading. »

Une étude d’un grand intérêt – et bellement rédigée, ce qui ne gâte rien !

Bernard DELCORD

Wilde Qui suis-je ? par Danielle Guérin-Rose, Grez-sur-Loing, Éditions Pardès, collection « Qui suis-je ? », mars 2014, 128 pp. en noir et blanc au format 14 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 12 € (prix France)

19:46 Écrit par Bernard dans Récits de vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Du devoir moral

Les Devoirs (Cicéron).jpg

Le texte ci-dessous a paru dans la livraison du 05/09/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Dernière œuvre philosophique de Cicéron (106-43 avant J-C), le traité Les Devoirs, adressé à son fils à la fin de l'année 44, se penche sur la question de l'action appropriée en tentant de déterminer les formes de l'action morale, parfaite chez le sage.

Pour ce faire, le grand avocat romain explore successivement les concepts d'action morale, d'utile et d'honnête pour défendre la thèse selon laquelle on ne doit jamais tenir pour utile ce qui n'est pas honnête, car c'est en vérité l'honnête seul qui, tout bien considéré, est véritablement utile.

Cicéron a composé ce testament philosophique au moment où il entreprenait son dernier combat pour la République romaine contre les ambitions tyranniques de Marc-Antoine, qui s’appropriait alors l'héritage de César, mort quelques mois plus tôt.

Cet ouvrage, qui reparaît aux Belles Lettres à Paris dans une édition bilingue au texte latin établi par Maurice Testard et traduit en français par Stéphane Mercier, deux éminents latinistes belges de l’UCL, a connu un retentissement considérable dans l’histoire, marquant de son empreinte la pensée d’hommes aussi divers que Pline l’Ancien, Ambroise de Milan, Érasme, Kant, Montesquieu ou Frédéric II de Prusse.

Mais pas celle des politiciens, c’est sûr…

Bernard DELCORD

Les Devoirs par Cicéron, édition bilingue français-latin dirigée par Maurice Testard et traduite par Stéphane Mercier, Paris, Éditions Les Belles Lettres, collection « Classiques en poche », mars 2014, 495 pp. en noir et blanc au format 11 x 17,8 cm sous couverture brochée en couleurs, 14,50 € (prix France)

19:40 Écrit par Bernard dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

« Elles sont fraîches, mes salades ! »

Salades gourmandes.jpg

Le texte ci-dessous a paru dans la livraison du 05/09/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Dans Salades gourmandes, un recueil tout rond – l’ouvrage est en forme de cercle – paru chez Larousse à Paris, Carla Bardi propose plus de 50 recettes pour toutes les saisons : salade de mâche aux Saint-Jacques et aux crevettes, salade de poires au bleu et aux noix, salade d'orge au potiron et au brocoli, salade de courgettes grillées au bacon et au chèvre, salade de dinde à la mexicaine, salade de couscous à l’aubergine, salade de poulet à l’indonésienne, salade d’hiver aux légumes rôtis...

Une mine d'idées vitaminées !

Bernard DELCORD

Salades gourmandes par Carla Bardi, photographies de Brent Parker Jones, Paris, Éditions Larousse, mai 2014, 126 pp. en quadrichromie au format 29 x 29 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 10,90 € (prix France)

Voici une recette haute en couleurs :

Salade de fleurs

Pour 4 à 6 personnes

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 5 à 10 minutes

Ingrédients :

300 g de mesclun

100 g de fleurs comestibles (capucine, bourrache, pensée, pétales de rose, violette, pervenche…)

Pour les noix caramélisées :

4 cuillers à soupe de sucre en poudre

¼ de cuiller à café de sel

¼ de cuiller à café de poivre du moulin

Pour l’assaisonnement :

1 cuiller à soupe d’échalote finement hachée

1 cuiller à soupe de vinaigre de vin rouge

½ cuiller à café de sucre en poudre

4 cuillers à soupe d’huile d’olive vierge extra

1 cuiller à café de ciboulette ciselée

1 brin de basilic frais

Sel et poivre du moulin

Recette :

Déposez la salade dans un saladier et coupez les grandes feuilles en petits morceaux.

Faites tremper les fleurs dans un saladier rempli d’eau froide pour éliminer les insectes.

Égouttez-les sur du papier absorbant.

Préparez les noix caramélisées :

Versez le sucre, 1 cuiller à soupe d’eau, le sel et le poivre dans une poêle et faites chauffer à feu moyen.

Laissez cuire 5 minutes environ, jusqu’à obtenir un caramel brun foncé.

Ajoutez les noix et enrobez-les de caramel.

Versez-les sur une feuille de papier sulfurisé et laissez refroidir, puis cassez-les en morceaux de la taille d’une bouchée.

Préparez l’assaisonnement :

Dans un bol, fouettez tous les ingrédients.

Versez l’assaisonnement sur la salade et mélangez bien.

Parsemez la salade des noix caramélisées, des fleurs et servez.

Conseil :

Servez cette salade pour célébrer un événement particulier. Choisissez les fleurs pour leurs couleurs, mais seulement des fleurs comestibles.

19:35 Écrit par Bernard dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/09/2014

« Quand le vin est tiré, il faut le boire, surtout s'il est bon. » (Marcel Pagnol)

Atlas mondial du vin 2014.jpg

La version en langue française de la 7e édition (la première date de 1971) entièrement revue et mise à jour de l’Atlas mondial du vin par Hugh Johnson & Jancis Robinson vient de paraître chez Flammarion à Paris, et c’est un événement pour les amateurs de dives bouteilles autant que pour les œnologues avertis.

Accompagné de cartes détaillées de tous les vignobles décrits ainsi que d’un index des noms et d’un index géographique, cet ouvrage monumental et prestigieux dont les versions précédentes ont été vendues à plus de cinq millions d’exemplaires cumulés, offre une vue panoramique de ce que les viticulteurs produisent aujourd’hui de meilleur tout autour de la planète.

En France, bien entendu, où nos auteurs sillonnent la Bourgogne, le Mâconnais, ainsi que les alentours de Chablis, du Beaujolais, de la Champagne, de Pomerol, de Chinon et de Bourgueil, de Bandol, de Margaux, de Saint-Émilion ou de la Savoie.

En Italie aussi, et en Espagne, au Portugal, en Allemagne, en Angleterre, au Pays de Galles, en Suisse, en Autriche, en Hongrie, en République tchèque et en Slovaquie, dans les Balkans occidentaux, en Croatie, en Slovénie, en Bulgarie, en Roumanie, dans la région de la mer Noire, en Géorgie, en Grèce, en Turquie, en Méditerranée orientale, en Amérique du Nord et du Sud, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud, ainsi qu’en Inde, en Chine et au Japon.

Un tour du monde magnifiquement enivrant !

Bernard DELCORD

Atlas mondial du vin par Hugh Johnson & Jancis Robinson, 7e édition entièrement revue et mise à jour traduite de l’anglais par Christine Mignot, Paris, Éditions Flammarion, août 2014, 400 pp. en quadrichromie au format 23,7 x 29,9 cm sous couverture cartonnée et jaquette en couleurs, 45 € (prix France)

19:40 Écrit par Bernard dans Oenologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |