02/10/2013

Aux origines de l'art...

Art pariétal.jpg

Dans Art pariétal, un somptueux ouvrage extraordinairement documenté paru aux Éditions du Rouergue à Rodez, Michel Lorblanchet, un éminent spécialiste de l'art préhistorique (il est directeur de recherches honoraire au CNRS), fait l'inventaire des grottes ornées du Quercy en détaillant les grands sanctuaires archaïques [1] et les petits [2] ainsi que les onze sanctuaires magadaléniens du « groupe de Sainte-Eulalie » des vallées du Lot et du Célé [3].

Aboutissement de 45 années de travaux sur le terrain et œuvre de toute une vie, cet album magnifique à la maquette spectaculaire reproduit certes des documents précieux – analyses, relevés, photographies – et pour beaucoup inédits, mais il constitue surtout un témoignage scientifique exceptionnel portant sur la méthodologie des recherches paléographiques au sens large.

Écoutons son éditeur qui en parle avec flamme :

« Suivre ce guide passionné, c'est pénétrer dans les recoins secrets des cavités où souvent se cachent les œuvres pariétales ; c'est voir ce lion de Roucadour émerger soudain au milieu d'une centaine de figurations, après quatre années d'étude ; c'est partager les surprises et les joies de l'archéologue lorsque son dessin lui apprend peu à peu que tel petit animal est un cheval porteur de caractères particuliers tissant aussitôt des relations avec d'autres œuvres dans d'autres cavités, ou que tel autre motif impossible à identifier au premier abord se révèle finalement, par son relevé, un bouquetin allongeant sa tête pour rejoindre la concrétion qui le caractérise en lui servant de cornes ; c'est apprendre que dans telle étroite fissure de Pergouset se loge depuis quinze mille ans un cheval à l'œil incroyablement précis, dessiné en "aveugle", à bout de bras...

Ce livre ambitieux rassemble un texte scientifique, mais abordable par le grand public, faisant état des connaissances sur les grottes ornées de la région, fournissant des inventaires précis des motifs et des relevés infiniment précieux pour toutes les recherches à venir ; des photographies d’ambiance restituant les figures dans leur environnement naturel, en situation dans la grotte ; des relevés en couleur, présentant le détail des figures et des reliefs sur la paroi ; des photographies sur les détails des peintures illustrant et complétant les relevés d’ensemble. »

Pour rappel, l’histoire de l’art commence avec celle de l’homme, il y a 3 millions d’années. Mais entre 35 000 et 12 000 ans avant notre ère, l’expression artistique a connu un essor sans précédent en Europe, voyant naître un grand art animalier. Le Quercy compte à lui seul 28 grottes ornées (sur 150 sites d’art pariétal paléolithique connus en France) et une quarantaine de sites d’art mobilier. Il constitue par ailleurs un centre d’art préhistorique indépendant et original.

Un livre hors des sentiers battus !

Bernard DELCORD

Art pariétal – Grottes ornées du Quercy par Michel Lorblanchet, Rodez, Éditions du Rouergue, septembre 2010, 445 pp. en quadrichromie au format 29 x 26 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 49,70 € (prix France)


[1] Pech-Merle, Marcenac, Cougnac, Les Fieux, Roucadour, Les Merveilles.

[2] Grottes de Combe-Nègre, de Janoye, de Mayrière Supérieure, du Cantal, du Cuzoul des Brasconies, des Escabasses, du moulin de Laguenay et de Foissac.

[3] Les rottes ornées de Sainte-Eulalie, Pergouset, Le Moulin, Christian, les rennes de la Bigourdane et du Bougnetou, les bas-reliefs de la Magdeleine-des-Albis, les figurations pariétales des grottes et abris de Carriot, Lagrave et Pestillac ainsi que celles de Murat.

18:52 Écrit par Bernard dans Arts, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.