26/02/2014

Souvenirs de la grande boucherie...

Ceux de 14.jpg

Maurice Genevoix (1890-1980) obtient le prix Goncourt en 1925 pour Raboliot, et est élu à l'Académie française en 1946. Il est l'auteur d'une très grande œuvre, vaste hommage à la nature après ses premiers ouvrages sur la guerre : plus de soixante livres, dont La Dernière Harde et Un jour, qui furent d'immenses succès.

Pour commémorer le centenaire du début de la Grande Guerre, les Éditions Flammarion ont ressorti son fameux et imposant volume rassemblant Sous Verdun (1916), écrit en quelques semaines et largement censuré, Nuits de guerre (1917), Au Seuil des Guitounes (1918), La Boue (1921) et Les Éparges (1923), des textes réunis sous le titre de Ceux de 14 en 1949, dans la version définitive retravaillée par l'auteur.

Cette nouvelle édition, préfacée par l'historien Michel Bernard[1] et suivie d'un dossier de 90 pages réalisé par le documentaliste Florent Deludet, comprend des photographies du texte censuré, des carnets de Genevoix, de sa correspondance et de ses « camarades du 106 », véritables héros de ce récit.

En voici un bref aperçu :

« 1er août 1914 : la France décrète la mobilisation générale. Le 2 août, Maurice Genevoix, brillant normalien qui n'a pas 24 ans, rejoint le 106e régiment d'infanterie comme sous-lieutenant... Neuf mois plus tard, il est grièvement blessé et est réformé. Entre ce mois d'août 1914 et les trois balles qui l'atteignent, le 25 avril 1915 dans la Tranchée de Calonne, le jeune homme aura participé à la bataille de la Marne, marché sur Verdun et, surtout, pendant quatre longs mois, défendu les Éparges.

Sur cette colline meurtrière, les combats se font au corps-à-corps, à la grenade, et sous le feu des obus. Entre l'été et le printemps revenu, Maurice Genevoix vit le quotidien du fantassin, la boue, le sang, la mort, alors que le commandement croit encore à une guerre courte. »

L'immense ouvrage d'un écrivain qui ne l'est pas moins !

Bernard DELCORD

Ceux de 14 par Maurice Genevoix, Paris, Éditions Flammarion, préface de Michel Bernard, dossier réalisé par Florent Deludet octobre 2013, 958 pp. en noir et blanc au format 14 x 19,8 cm sous couverture brochée en couleurs, 25 € (prix France)


[1 Michel Bernard, historien et haut fonctionnaire, est l'un des meilleurs spécialistes de la Grande Guerre vue par ses combattants-écrivains, notamment Maurice Genevoix. II est l'auteur du très remarqué La Tranchée de Calonne (2007), couronné par le prix Erckmann-Chatrian, de La Maison du docteur Laheurte (2008, prix Maurice Genevoix), de Le Corps de la France (2010, prix Erwan Bergot de l'armée de terre) et de Pour Genevoix (2011).

19:10 Écrit par Bernard dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.