24/05/2014

Pour faire manger les pissenlits par la racine...

Crèmes & châtiments.jpg

Le texte ci-dessous a paru dans la livraison du 23/05/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Spécialistes de l'œuvre abondante de la « duchesse de la mort », Anne Martinetti et François Rivière, dans Crèmes et châtiments joliment sous-titré Recettes délicieuses et criminelles, ont rassemblé et décrit 80 préparations culinaires évoquées dans les 66 romans d'Agatha Christie en reprenant des extraits qui les mentionnent et en fournissant le pitch de l'intrigue ainsi que les grandes lignes de la biographie de l'auteure.

Un recueil so British où l'art d'accommoder la dinde farcie au bacon voisine avec la façon de servir le steak and kidney pie, l'omelette au haddock, le filet de porc au chutney, la brioche d'agneau épicé, le roast-beef à la menthe, les feuilletés au cheddar, les tartines grillées au chester, le cake au citron ou le pudding aux pommes...

Mais sans les poisons, of course !

Bernard DELCORD

Crèmes & châtiments  par Anne Martinetti et François Rivière, photographies de Philippe Asset, Paris, Éditions JCLattès/Le Masque, 2010 (toujours disponible), 167 pp. en quadrichromie au format 21 x 22 cm sous couverture brochée en couleurs, 20,20 € (prix France)

Voici une recette à l'origine d'une enquête à rebondissements menée par Miss Marple :

Canard farci à la sauge

« Mrs Bantry hocha la tête.

–Voici comment c'est arrivé, dit-elle, Arthur et moi séjournions à Cloddenham Court chez sir Ambrose Bercy lorsqu'un jour, par erreur, on arracha des feuilles de digitale en même temps que la sauge. On en farcit les canards pour le dîner, tout le monde fut très malade et la pupille de sir Ambrose mourut. » (Miss Marple au Club du mardi)

Sylvia Keene a-t-elle été assassinée ou s'agit-il d'une tragique méprise, due à une cuisinière trop âgée ? L'affaire est d'autant plus piquante que c'est la victime elle-même qui a apporté les feuilles fatales à la cuisine... Mais... mais son fiancé avait embrassé la veille au soir une autre jeune fille. Mais son tuteur était un homme très riche, alors n'aurait-il pas dû trépasser en premier ? N'y a-t-il pas eu erreur sur la personne ? Seule Miss Marple pourra le dire...

Pour 4 personnes

Préparation : 45 minutes

Cuisson : 1h30

Ingrédients :

1 canard d'1,5 kg

150 g de foies de volaille

60 g de beurre

2 oignons

3 feuilles de sauge

1 verre de cognac

1 verre de vin blanc

150 g de bœuf haché

1 petit pain au lait

200 g de dattes

1 tasse de lait

4 bri ns de persil

Noix muscade

Sel, poivre

Matériel :

Un bol

Une petite poêle

Un mixeur

Une terrine

Un hachoir

Un plat à four

Fil alimentaire

Recette :

Préchauffez votre four à 160°C (thermostat 5), puis mettez le petit pain à tremper dans une tasse de lait.

Hachez les oignons, le persil et la sauge puis faites-les revenir dans le beurre pendant 10 minutes à feu doux.

Pendant ce temps, dénoyautez les dattes et passez-les au mixeur avec les foies et le petit pain imbibé de lait que vous aurez légèrement fait dégorger.

Ajoutez les oignons et la sauge persillée ainsi que le bœuf haché.

Assaisonnez ce mélange d'une pincée de muscade, de poivre et de sel, puis farcissez-en le ventre du canard et fermez-le avec du fil alimentaire.

Salez le canard et placez-le dans un grand plat à four que vous aurez soigneusement beurré.

Faites cuire pendant 1h30 en arrosant de temps en temps avec des cuillerées à soupe de vin blanc et de cognac.

12:29 Écrit par Bernard dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.