25/06/2014

Moments cruciaux...

Les 100 premiers jours d'une opération de fusion-acquisition.jpg

Auteur ou coauteur de nombreux articles et ouvrages sur les fusions-acquisitions, la finance et le management, David Brault est diplômé de Sciences Po Paris et titulaire d'une maîtrise en droit des affaires. Il a débuté sa carrière dans un grand cabinet d'audit anglo-saxon avant d'occuper plusieurs postes de directeur administratif et financier/CFO dans un groupe international ou de direction générale/direction du développement dans des PME/PMI ou des filiales de groupes.

Fondateur d'Objectif Cash, un cabinet spécialisé dans la direction financière opérationnelle et le management de transition, il a mené depuis 10 ans plus de 400 missions en France et dans plus de 20 pays, avec une équipe de 60 personnes.

Il a aussi accompagné sur le terrain plus de 200 entreprises de tous secteurs et de toutes tailles dans des phases d’intégration post-acquisition.

La plupart de ces missions ont été réalisées dans des participations de fonds d'investissement (PME/PMI) ou dans des filiales de grands groupes toujours sous performantes en termes de gestion du cash et du BFR, parfois en crise de trésorerie.

C'est fort de ce curriculum vitae en acier trempé qu'il a fait paraître chez De Boeck Supérieur à Louvain-la-Neuve un essai particulièrement limpide intitulé Les 100 premiers jours d'une opération de fusion-acquisition dans lequel il partage son expérience, rappelle un certain nombre de fondamentaux méthodologiques et fait bénéficier le lecteur d’un large panorama de situations concrètes rencontrées par des équipes opérationnelles sur le terrain.

Écoutons la présentation de sa démarche :

« Il existe une littérature abondante sur les opérations de fusion-acquisition. Malgré la diffusion régulière de bonnes pratiques dans la presse ou dans les ouvrages spécialisés, chaque année d’éminents instituts publient des statistiques qui démontrent qu’une opération de fusion-acquisition sur deux se solde par un échec, détruisant ainsi de la valeur au lieu d’en créer.

Quels enseignements tirer de la crise sur le plan des opérations de fusion-acquisition ? La sortie de crise est-elle propice aux opérations de fusion-acquisition ? Pour certaines entreprises la réponse est sans aucun doute positive : liquidités abondantes, endettement maîtrisé, concurrents affaiblis… Pour d’autres, la réponse est plus mitigée : encaisses de sécurité non encore complètement reconstituées, faible expérience en interne des opérations de M&A, nécessité pour croître de s’intéresser aux pays émergents, prix d’acquisitions encore très élevés, raréfaction du crédit, etc.

La plupart des responsables d’entreprises ont déjà rencontré à plusieurs reprises ces problématiques. Il n’en demeure pas moins que dans un monde qui évolue de plus en plus vite, ils ont en permanence besoin de repères sur le sujet des opérations de fusion-acquisition, de confronter leurs expériences à celles de professionnels aguerris et d’enrichir leurs bonnes pratiques. »

Clairement rédigé et aisément accessible à un public non initié, ce vade-mecum est complété par 16 vidéos, l'approche de deux cas concrets et un test d'autoévaluation.

Une référence indiscutable en la matière !

Bernard DELCORD

Les 100 premiers jours d'une opération de fusion-acquisition par David Brault, préface de Denis Dubois, postface de Jacques Tierny, Louvain-la-Neuve, Éditions De Boeck Supérieur, collection « Comptabilité, contrôle & finance »,  mai 2012, 182 pp. en noir et blanc au format 17,5 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs, 36 €

13:58 Écrit par Bernard dans Guides, Livres pratiques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.