28/06/2014

« Je sais que je ne sais rien. » (Jean Gabin après Socrate)

Brèves de cancres.jpg

Le texte ci-dessous a paru dans la livraison du 20/06/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Paru chez Chiflet et Cie à Paris Brèves de cancres est une hilarante compilation d'erreurs et d'inepties relevées dans des copies d'élèves, bel échantillon de ces pataquès dont débordent les tiroirs de nombreux enseignants.

Exemples :

– Qu'est-ce qu'un homophone ? C'est quelqu'un qui est contre le mariage gay. Et un embargo ? Une maladie du dos. Une icône ? Un truc dans la barre des tâches. Une racine carrée ? Un album de Stromae. Et l'abstention ? C'est quand on ne veut pas faire l'amour avec son mari... – – Pour voter, on est obligé de passer avant dans l'urinoir, sans ça le vote n'est pas valable.

– Pendant la Première Guerre mondiale, le président français était Raymond Pointvirgule. Et Edith Salade, est la seule femme à avoir été Premier ministre de l'hexagone.

– Le sens qui permet de percevoir le goût des aliments est l'ouïe.

– La première cause de l'alcoolisme est la soif.

– L'angle du cercle est de 360°.

– Le big bang est un orchestre de jazz.

– Le taux de fécondité dépend des allocations familiales...

– L'information est analysée dans le cerveau grâce à un neurone.

Autant (ne pas) le savoir, non ?

Bernard DELCORD

Brèves de cancres, ouvrage dirigé par Sophie Le Flour, Paris, Éditions Chiflet et Cie, mai 2014, 125 pp. en noir et blanc au format 12,6 x 17,9 cm sous couverture brochée en couleurs, 10 € (prix France)

14:15 Écrit par Bernard dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.