24/07/2014

Un projet pharaonique...

La saga d'Inga.jpg

Parue en coédition chez L'Harmattan à Paris et au Musée royal de l'Afrique Centrale à Tervuren, La saga d'Inga écrite par journaliste François Misser se penche sur l'histoire des barrages du fleuve Congo construits en 1972 et en 1982, Inga I et Inga II, des ouvrages qui, à ce jour, sont les plus importants édifiés en RDC depuis son indépendance en 1960.

On sait que le site majestueux d'Inga où toute la force du fleuve Congo vient s'engouffrer dans un étroit goulot offre le plus grand potentiel hydroélectrique au monde. Sur le mode du récit – revêtant parfois des allures de thriller –, l'auteur raconte avec brio l'aventure inachevée de la domestication de cette force sauvage.

Il évoque également l'avenir de ce site d'une capacité équivalant à une quarantaine de centrales nucléaires qui peut rendre des services considérables à l'environnement en contribuant à la lutte contre les effets du réchauffement climatique et de la déforestation, mais aussi et surtout en favorisant le développement économique du pays par l'essor de l'industrie minière et de transformation des autres ressources naturelles et par l'exportation d'électricité vers d'autres parties du continent.

Une étude sur le développement par étapes des barrages est d'ailleurs actuellement en cours, financée par la Banque africaine de Développement et diligentée par EDF International et la société canadienne RSW. Ses premières conclusions se montrent résolument optimistes sur la faisabilité du projet.

Mais à condition, bien entendu, que se restaure la confiance dans la capacité de l'État congolais à gérer cette manne. Sans quoi, les investissements nécessaires qui, en majeure partie, devront venir de l'étranger, feront défaut...

Bernard DELCORD

La saga d'Inga par François Misser, Paris-Tervuren, coédition L'Harmattan /Musée royal de l'Afrique Centrale, collection «Cahiers africains », mai 2013, 219 pp. en noir et blanc au format 15,5 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs, 24 €

15:39 Écrit par Bernard dans Documents | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.