02/11/2016

« La poésie est le miroir brouillé de notre société. Et chaque poète souffle sur ce miroir : son haleine différemment l'embue. » (Louis Aragon)

Donc, revue sonore de poésie n°1.gif

« Donc, c’est une nouvelle revue. De poésie. Un vrai défi.

Donc, une revue qu’on écoute. Une qui mêle des voix. Parce que les voix, ça porte loin. Jusqu’au cœur de chacun. Des voix nouvelles, des assurées, des qui font leurs premiers pas, des d’humbles géants, des qui poussent jusqu’au chant. En vers, en prose, entre les deux. Des voix de poètes, de chanteurs, un petit peu d’hier et beaucoup d’aujourd’hui.

Un numéro inaugural imaginé au coin d’une table, réalisé dans l’euphorie, entre amis et avec beaucoup d’inédits.

De la poésie concrète ou lyrique, énigmatique, douce ou violente, tranchante ou apaisante. Des mots. Des mots dits. Parce que la poésie, ça s’adresse à tout le monde. Ça peut changer le monde. À commencer ici. Alors, vous offrir une revue. Un grand spectacle. Juste entre nous. Qui commence, Donc, »

C’est en ces mots que son comité éditorial [1] présente le premier numéro – à nos yeux et à nos oreilles particulièrement réussi – de la revue sonore Donc, publiée aux Éditions Thélème à Paris, qui constitue une fameuse gageure autant qu’une belle aventure littéraire : un florilège lu, parfois par leur auteur, à l’instar de celui que nous reproduisons ci-dessous, de textes poétiques de qualité inscrits tout à la fois dans l’actualité du moment et dans l’intemporalité des vagues de l’âme humaine.

« Bravo, les gars, pour ces instants pas du tout pouet-pouet ! », aurait pu en dire l’ami VERHEGGEN…

Bernard DELCORD

Donc, revue sonore de poésie, n°1, collectif, Paris, Éditions Thélème, septembre 2016, 1 CD MP3, 13,8 cm x 18,7 cm durée 1h36, 9,90 € (téléchargement : 7,90 €)

Au sommaire du premier numéro :

Jean-Pierre VERHEGGEN & Jacques BONNAFFÉ • Le Poési

Stéphane BATAILLON • Édito

Julien ALLOUF lit RABELAIS • Gargantua – L’Abbaye de Thélème

Brigitte FONTAINE • Éloge de l’hiver − Inédit

Michaël LONSDALE lit Victor HUGO • Jeanne fait son entrée

Aurélia LASSAQUE • Je porte un bracelet

Arthur H • Le son et la lumière − Inédit

Mâya DE FAY, musique de Vincent BONNEFOIS • Élise à la grise mine

Christian OLIVIER lit APOLLINAIRE • Le pont Mirabeau

Yves BONNEFOY • Poèmes

Stéphane BATAILLON • 1961 − Inédit

James NOËL • Les cigales − Inédit

Perrine GRISELIN • Le désespoir non plus

Juanito SANCHEZ • La Paloma de Pilar

Linda Maria BAROS • Je sors dans la rue avec l’ange − Inédit

Christian OLIVIER lit APOLLINAIRE • Les cloches version chantée

Stéphane BATAILLON • Prépare toi à la pluie − Inédit

Aurélia LASSAQUE • Chant traditionnel occitan – Donne-moi un nom

Alain BASHUNG lit Bernard De VENTADOUR • Chanter ne peut guère valoir

Victor BLANC • Catabase

Les frères SUAREZ-PAZOS & Sylvain CLÉMENT • Tomas Tranströmer

Arthur H • À cheval en rêve

Philippe JACCOTTET • Poèmes

Mâya DE FAY, musique de Quentin POURCHOT • Branlade de morue

Brigitte FONTAINE • Portrait de l’artiste en déshabillé de soie

Jean-Pierre VERHEGGEN • Inédits

 

Extrait : Les dix commandements du parfait petit curé djihadiste

Allah ! Allah faveur de l'obscurité naissante, tu te rendras sur les lieux où commettre ce que les infidèles appellent un attentat !

Allah ! Allah ronde tu relèveras la présence éventuelle de patrouilles de militaires ou de policiers armés jusqu'aux dents !

Allah ! Allah dérobée, quand toutes les chances seront de ton côté, tu placeras en catimini les charges explosives sous le châssis d'un véhicule à l'arrêt !

Allah ! Allah sauvette, tu t'éclipseras en quatrième vitesse, ou selon les circonstances !

Allah ! Allah douce, tu te fondras discrètement dans la foule pour te faire oublier !

Allah ! Allah minute près, tu régleras le dispositif de commande à distance pour tout faire péter !

Allah ! Allah bonne heure, tu déclencheras le mécanisme pour accomplir la mission héroïque dont le prophète t'a chargé !

Allah ! Allah claire fontaine, tu iras te mirer, fier de l'exploit que tu viens de réaliser !

Allah ! Allah salope, tu iras y laver ton cul et ton cerveau malpropres !

(Jean-Pierre VERHEGGEN, texte inédit, avec l’amicale autorisation de l’auteur)

 

[1] Adeline Defay, Emmanuelle Leroyer et Stéphane Bataillon.

16:07 Écrit par Bernard dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.