12/04/2018

« Entre ici, avec Claude-Ambroise Regnier, duc de Massa… »

L'Affreux du Panthéon.jpg

Né en 1968, Bruno Fuligni est haut fonctionnaire, historien et maître de conférences à Sciences Po. Il est l'auteur d'une vingtaine de livres aussi étonnants qu'érudits sur l'histoire politique et littéraire française.

Dans son dernier opus en date, L'Affreux du Panthéon publié à Paris aux Éditions de La Table Ronde, le narrateur, sous l’effet de l’alcool et du haschich, se réfugie un soir dans l'ancienne église Sainte-Geneviève devenue le temple des Grands Hommes de la France et de la République et s’y endort, avant d’être réveillé par un personne aussi ironique qu’énigmatique se présentant comme Claude-Ambroise Regnier, duc de Massa, dont il apparaîtra plus tard qu’il s’agit des mânes d’un politicien parjure et assassin, face noire de l'Histoire et agent de la raison d'État.

Ledit duc fait alors les honneurs de l'austère monument national de dix-sept mille tonnes de pierre et de fer à son visiteur d’une nuit, lui donnant d’assister aux échanges, teintés de vieilles querelles politiques et personnelles, entre les fantômes de certains de ses illustres pensionnaires, mais aussi de croiser quelques ombres… restées dans l’ombre.

L’occasion pour Bruno Fuligni de jeter un regard malicieux – et néanmoins critique – sur des vedettes de l’histoire comme Jean Jaurès, Jacques-Germain Soufflot, le comte de Mirabeau, Jean-Paul Marat, Victor Hugo, Émile Zola, Victor Schœlcher, Marcellin et Sophie Berthelot, Marie et Pierre Curie, Paul Langevin ou André Malraux, ainsi que sur des méconnus comme Michel Ordener, Gabriel Louis de Caulaincourt, Charles Erskine de Kellie ou Girolamo Durazzo, le dernier doge de la république de Gênes, tout en commentant nombre des œuvres d’art qui ornent ce gigantesque tombeau.

Un cicerone éclairé !

Bernard DELCORD

L'Affreux du Panthéon par Bruno Fuligni, Paris, Éditions de La Table Ronde, collection « La petite Vermillon », janvier 2018, 142 pp. en noir et blanc au format 11 x 18 cm sous couverture brochée en couleurs, 7,10 € (prix France)

21:25 Écrit par Bernard dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.