29/07/2014

Bien dit !

Multilinguisme et orthophonie.jpg

Rassemblant les réflexions et partageant les pratiques professionnelles de nombreux contributeurs universitaires, l’essai coordonné par Henny-Annie Bijleveld, Françoise Estienne et Fabienne Vander Linden paru chez Elsevier Masson à Issy-les-Moulineaux sous le titre Multilinguisme et orthophonie fait le point sur deux questions cruciales, celle de pouvoir s’exprimer correctement dans plusieurs idiomes différents et celle des moyens à mettre en œuvre pour y parvenir.

Écoutons ces dames, grandes spécialistes de la question :

« Parler deux ou plusieurs langues est une réalité bien vivante et un phénomène qui a toujours existé, mais qui à l'heure de l'Europe et de la mondialisation prend, pour diverses raisons, de plus en plus d'ampleur.

Prendre en charge un enfant qui est, ou est devenu bilingue ou multilingue ne va pas de soi et soulève de nombreuses interrogations dont la plus récurrente est : ‘Comment faire la part entre un décalage éventuel dû au bilinguisme et une vraie pathologie du langage ?’

L’ouvrage que nous avons coordonné se propose de résoudre un certain nombre de ces interrogations.

Une première partie expose l'état de la recherche, décrit certains programmes mis en place pour favoriser l'apprentissage des langues et aborde des études réalisées sur ce thème.

Une deuxième partie apporte des éléments de réponse aux professionnels confrontés aux enfants multilingues et à leurs parents : comment les recevoir (surtout si on ne parle pas leur langue), comment pratiquer un bilan, quels tests appliquer et que valent ces tests, comment établir un diagnostic et quelles remédiations proposer.

Ce livre s'adresse aux orthophonistes logopèdes, psychologues, neurolinguistes, enseignants, traducteurs, parents et étudiants de toute obédience.

Un mot du titre : le terme bilinguisme ne correspondant plus à la réalité actuelle, notre choix s'est porté sur multilinguisme dans son acception la plus large, à savoir le fait qu'un individu soit capable de parler plusieurs langues, quelles qu'en soient les raisons et les modalités. »

En voici la table des matières et la liste des contributeurs :

Table des matières :

Première partie. Multilinguisme et recherches

Chapitre 1 Multilinguisme au fil des ans. Aperçu diachronique et critique de la recherche portant sur le multilinguisme. (Alain Braun)

Chapitre 2 Multilinguisme et cerveau, état de la question (Henny Bijleveld)

Chapitre 3 Multilinguisme et apprentissage. Le défi du multilinguisme dans l’enseignement. Enjeux – solutions – résultats. (Piet Van de Craen)

Chapitre 4 Countering the Pierre Menard Effect. EU Legal Discourse at a translational crossroads – Contre l'effet Pierre Ménard. Le discours juridique de l'UE face à l'enjeu de la traduction (Domenico Cosmai)

Chapitre 5 Multilinguisme en action. Les langues dès le plus jeune âge. Possible ? Tutti Frutti, expérience-création d’une école de langues pour enfants à Bruxelles. (Patricia Pitisci)

Deuxième partie : Multilinguisme et Orthophonie

Chapitre 6 Problématique et champs d’action. Les orthophonistes face au multilinguisme – résultats d’une enquête (Françoise Estienne, Fabienne Vander Linden)

Chapitre 7 Bi ou multilinguisme (précoce) et accueil thérapeutique. (Francine Couëtoux)

Chapitre 8 Le bilinguisme des enfants de migrants. Analyse transculturelle. (Stéphane Di Meo, Coralie Sanson, Amalini Simon, Muriel Bossuroy, Laura Rakotomalala, Dalila Rezzoug, Geneviève Serre, Thierry Baubet, Marie-Rose Moro)

Chapitre 9 Multilinguisme : quels enjeux pour l’orthophonie ? (Du bilan à la prise en charge orthophonique transculturelle. (Flora Lefebvre)

Chapitre 10 Le bégaiement de l’enfant bilingue. (Henny Bijleveld, Françoise Estienne, (Myriam Piccaluga, Bernard Harmegnies)

Le mot de la fin… Le multilinguisme en Europe. Le rôle des politiques d’éducation pour l’apprentissage des langues étrangères. (Ana-Carla Pereira)

Conclure… Multilinguisme et orthophonie, une richesse à exploiter. (Françoise Estienne)

Les auteurs :

BAUBET Thierry,professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent (Bobigny), Université Paris 13 Sorbonne, Paris Cité.

BOSSUROY Muriel,psychologue clinicienne, AP-HP, Hôpital Jean Verdier (Bondy), docteur en psychologie, Université Paris Descartes Sorbonne, Paris Cité.

BRAUN Alain, Ph.D psychologie et des sciences de l’éducation. Professeur à l’Umons, Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, service métrologie et science du langage.

BIJLEVELD Henny, Ph.D., professeure de neurolinguistique, Université Libre de Bruxelles, Recherche et thérapie du bégaiement.

COSMAI Domenico,Ph.D.,European Economic and Social Committee Brussels (Comité économique et social européen, Bruxelles).

COUËTOUX Francine, docteur en psychologie, Unité Petite Enfance et Parentalité Vivaldi, Paris.

DI MEO Stéphane, chef de clinique assistant, AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent (Bobigny), Université Paris 13 Sorbonne, Paris Cité.

ESTIENNE Françoise, philologue et logopède, professeur émérite de l’Université Catholique de Louvain, pratique au Centre universitaire d’audiophonologie des Cliniques Saint-Luc (UCL), Bruxelles.

HARMEGNIES Bernard,Ph.D., psychologie et sciences de l’éducation, professeur et Premier vice-recteur à l’Umons, Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, service de métrologie et science du langage.

LEFEBVRE Flora, orthophoniste en libéral, Nantes.

MORO Marie-Rose,professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, AP-HP, Hôpital Cochin, Maison des adolescents/Maison de Solenn, Paris, Université Paris Descartes Sorbonne, Paris Cité.

PEREIRA Ana Carla, Head of Unit "Skills and qualifications strategies; multilingualism policy", Directorate General Education and Culture, European Commission, Brussels.

PICCALUGA Myriam,Ph.D.,psychologie et sciences de l’éducation, professeur à l’Umons, Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, service de métrologie et science du langage.

PITISCI Patricia, fondatrice et directrice de l’École Tutti Frutti, école de langues pour enfants, Bruxelles.

RAKOTOMALALA Laura, psychologue RASED, docteur en psychologie, Université Paris 13 Sorbonne, Paris Cité.

REZZOUG Dalila,MCUPH, AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent (Bobigny), Université Paris 13 Sorbonne, Paris Cité.

SANSON Coralie,orthophoniste, AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent (Bobigny), Université Paris 13 Sorbonne, Paris Cité.

SERRE Geneviève,pédopsychiatre, responsable du Centre du langage, AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent (Bobigny), Université Paris 13 Sorbonne, Paris Cité.

SIMON Amalini,psychologue clinicienne, AP-HP, Hôpital Avicenne, Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent (Bobigny), docteur en psychologie, Université Paris 13 Sorbonne, Paris Cité.

Van de CRAEN Piet, Ph.D., professeur de linguistique (V.U.B), Brussel.

VANDER LINDEN Fabienne, logopède et psychomotricienne, Centre d’audiophonologie des Cliniques universitaires Saint-Luc (UCL), Bruxelles.

Un ouvrage par endroits quelque peu pointu, certes, mais néanmoins accessible aux lecteurs que la question intéresse.

Et ils sont légion, par les temps qui courent !

Bernard DELCORD

Multilinguisme et orthophonie – Réflexions et pratiques à l'heure de l'Europe, ouvrage collectif dirigé par Henny-Annie Bijleveld, Françoise Estienne & Fabienne Vande Linden, Issy-les-Moulineaux, Éditions Elsevier Masson, mai 2014, 222 pp. en noir et blanc au format 17 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs, 29 € (prix France)

15:51 Écrit par Bernard dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/06/2014

Livres-chocs...

Violence et vérité dans les littératures francophones.jpg

Réunissant, sous la direction de Marc Quaghebeur, les transcriptions des entretiens ainsi que divers textes issus du colloque éponyme qui s'est tenu à Paris du 19 au 21 novembre 2008, organisé par l'Association européenne d'Études francophones (AEEF) et par le Centre Wallonie-Bruxelles en collaboration avec les Archives & Musée de la Littérature (AML, Bruxelles), les actes intitulés Violence et vérité dans les littératures francophones traitent en profondeur de douze livres, de douze auteurs [1].

Ces ouvrages concernent la Belgique, la Suisse, l'Europe centrale, le Québec, le Congo (avec l'excellent Mathématiques congolaises de notre ami In Koli Jean Bofane, auteur cette année d'un éblouissant Congo Inc. qui casse la baraque...), le Cameroun, les Antilles et le Maghreb dans une partie de sa grande diversité.

« Les conflits israélo-arabes, les séquelles coloniales au Maghreb, l'occupation américaine en Irak, le 11 septembre 2001, la mémoire européenne d'après le génocide, les guerres interafricaines ou les situations postcoloniales dans les Caraïbes y sont évoqués, comme la violence des éléments ou celle de l'univers avec lequel l'homme contemporain tente de rompre.

Quelque chose donc qui est l'Histoire, et qui est plus que l'Histoire telle qu'elle prétend se raconter ou se considérer [2] », écrit Marc Quaghebeur.

Et il a bien raison !

Tant le dynamisme, l'intelligence et la créativité sont grands parmi les écrivains des marches linguistiques de la France...

Bernard DELCORD

Violence et vérité dans les littératures francophones sous la direction de Marc Quaghebeur, Bruxelles, Éditions PIE Peter Lang, collection « Documents pour l'Histoire des Francophonies/Théorie », n°31, août 2013, 181 pp. en noir et blanc au format 15 x 22 cm sous couverture brochée en couleurs, 42,80 €


[1] Nabile Fahrès, Mémoire de l'Absent, Valentin Yves Mudimbe, Shaba deux, Jean-Claude Pirotte, Absent de Bagdad, Hubert Haddad, Palestine, Daniel Maximin, L'Île et une nuit, Nourredine Saadi, La Nuit des origines, Bouthaïna Azami-Tawil, Le Cénacle des solitudes, Arezki Mellal, Maintenant, ils peuvent venir, Patrice Nganang, Temps de chien, Marie-Claire Dewarrat, Célébration, lois et coutumes de la guerre, In Koli Jean Bofane, Mathématiques congolaises, Régine Robin, L'Immense fatigue des pierres.

[2] Table des matières : 1. Rencontre de Fabien Honoré Kabeya Mukamba, Patrice Nganang et Marc Quaghebeur avec Nabile Farès et Valentin Yves Mudimbe. 2. À propos d'Absent de Bagdad par Marc Quaghebeur. 3. À propos de Shaba deux par Valentin Yves Mudimbe et Marc Quaghebeur. 4. À propos de Mémoire de l'Absent par Nabile Farès et Marc Quaghebeur. 5. Rencontre de Catherine Pont-Humbert avec Hubert Haddad, Daniel Maximin et Nourredine Saadi . 6. « Simple éloge de la paix ou les guerres du romancier » par Hubert Haddad. 7. « Histoire, violence, écriture » par Nourredine Saadi. 8. Rencontre d'Yves Chemla et Arezki Mellal avec Bouthaïna Azami-Tawil, Areski Mellal et Patrice Nganang. 9. « Dérouter la mort » par Bouthaïna Azami. 10. « Le doute nécessaire » par Patrice Nganang. 10. Rencontre de Bernadette Desorbay, Marie-Claire Dewarrat et Peter Klaus avec Jean In Koli Bofane, Marie-Claire Dewarrat et Régine Robin. 11. Rencontre de Peter Klaus avec Marie-Claire Dewarrat.

20:10 Écrit par Bernard dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/06/2014

Bonnes et mauvaises nouvelles...

Décryptez l'information.jpg

Le journaliste et essayiste français Jean-Luc Martin-Lagardette a fait paraître chez Dangles à Paris un fort intéressant petit ouvrage intitulé Décryptez l'information qu'il présente ainsi :

« Les médias, qui n'ont plus l'ambition de "rechercher la vérité", sont le lieu de nombreuses dérives et manipulations non sanctionnées. Certains commencent à s'alarmer de la perte de crédibilité qui en résulte. Pourtant, bien peu est fait pour garantir la qualité de l'information délivrée au public.

Si nous devons, nous les citoyens, les inviter à plus de rigueur et de déontologie et à rendre publiquement des comptes sur leur fonctionnement, il ne faut pas non plus attendre, pour être bien informés, qu'ils aient enfin pris conscience de cette nécessité et décidé les réformes nécessaires.

L'Internet, certainement plus libre et plus diversifié que les médias professionnels, est lui aussi le réceptacle du pire comme du meilleur. Aujourd'hui, nul ne peut vous garantir une information exacte et juste.

La solution ?

Sachez décrypter les informations que vous recevez et habituez-vous à rechercher vous-même la vérité !

Pas facile ?

C'est pourtant indispensable si vous voulez éviter de vous faire manipuler. »

Son ouvrage se penche successivement sur les notions de vérité et de recherche de celle-ci, sur l'influence exercée par l'informateur sur l'information, sur la qualité de l'information, sur la façon de réguler la presse avec les citoyens, sur les rapports entre l'information et la communication, sur l'attitude que doit adopter tout citoyen face à l'information, tout en fournissant au lecteur une grille d'analyse des contenus journalistiques et en proposant quelques exercices pour décrypter un article.

Un livre particulièrement utile, on en conviendra, par les temps qui courent de bourrages de crâne en tout genre...

Bernard DELCORD

Décryptez l'information – Pour ne plus vous laisser manipuler par les médias par Jean-Luc Martin-Lagardette, Escalquens, Éditions Dangles, mars 2014, 96 pp. en noir et blanc au format 11 x 18 cm sous couverture brochée en couleurs, 9 € (prix France)

15:43 Écrit par Bernard dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/06/2014

Au feu !

Dettes publiques – Un piège infernal.jpg

Le texte ci-dessous a paru dans la livraison du 13/06/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

 Membre de l'Académie Royale de Belgique et titulaire d'un MBA de Purdue University (États-Unis) ainsi que d'un doctorat en sciences de gestion (ULB), Bruno Colmant est un expert reconnu sur la scène internationale, qui enseigne par ailleurs l'économie et la finance à l'UCL, à la Vlerick Business School et à l'ICHEC. Titulaire d'une licence en journalisme (ULB) et collaboratrice de L'Écho, Jennifer Nille, quant à elle, est une spécialiste incontestée des marchés financiers et de la structure boursière.

Ces deux ténors se sont associés pour faire paraître chez Larcier à Bruxelles un bref essai intitulé Dettes publiques – Un piège infernal dans lequel ils sonnent le tocsin parce qu'« en Europe, la dette publique va bientôt dépasser une année de PIB [et que] cette réalité est la plus redoutable menace qui frappe notre continent puisque cette dette s'enflamme dans une économie sans croissance ni inflation ».

Après avoir souligné que certains pays ont déjà fait aveu de banqueroute et que d'autres ont capturé les dépôts bancaires pour absorber le coût de ces dettes excessives, nos auteurs s'interrogent sur la nature même de cette dette publique, sur ses liens avec la monnaie et l'inflation ou sur les risques qu'elle fait peser sur L'État-providence avant de tirer les leçons de l'histoire et de proposer des solutions intuitives pour s'extraire de ce piège.

Dieu les entende, s'Il existe !

Bernard DELCORD

Dettes publiques – Un piège infernal par Bruno Colmant et Jennifer Nille, Bruxelles, Éditions Larcier, février 2014, 148 pp. en noir et blanc au format 14 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 30 €

20:30 Écrit par Bernard dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/05/2014

Il y a le feu au lac...

Sans plus attendre.jpg

Guibert del Marmol, économiste de formation, a dirigé plusieurs entreprises internationales. Aujourd’hui, il est conseiller, auteur et conférencier spécialisé dans le domaine de l’économie régénératrice. Il forme les dirigeants aux pratiques d’un leadership inspiré et inspirant en mariant sagesses anciennes et technologies modernes.

Il est l'auteur de Sans plus attendre !, un essai paru aux Éditions Ker à Hévillers.

Voici ce qu'il en dit :

« Notre monde est en mutation profonde. Les crises qui s’inscrivent chaque jour à la une de nos journaux constituent pourtant autant d’opportunités de concevoir quelque chose de fondamentalement différent et de développer des solutions inédites.

Crise financière, économique, politique, climatique, démographique. Krisis, en grec, le carrefour. Le moment où on choisit définitivement une voie plutôt que l'autre. L’opportunité est géante, sans précédent. Mais pour transformer ces défis en opportunités il faut développer un autre regard sur le monde et oser challenger les dogmes.

C’est ce que propose Sans plus attendre ! Les solutions existent et alimentent déjà des milliers de révolutions silencieuses. Partout dans le monde, des initiatives issues de citoyens, d’entrepreneurs et de responsables locaux voient le jour. Chaque jour, des individus de toutes origines et cultures se mettent en route pour créer un autre modèle de société plus pérenne et plus durable.

Sans plus attendre ! est un livre de perspective, une proposition pour une autre vision de notre humanité qui va au-delà de la simple relance du modèle de société actuel. C’est aussi un livre d’espoir pour passer de crise à opportunité, d’austérité à audace. L’auteur propose des pistes de réflexion, des sources d’inspiration concrètes et une incitation à l’action basées sur les rencontres faites ces dernières années sur tous les continents au contact des gens qui changent le monde.

L’intégration des savoirs anciens et des technologies de pointe permet d’envisager une société où la dignité humaine et le respect des écosystèmes seront les pierres fondatrices d’un nouveau monde.

Le livre aborde les grands enjeux de société qui doivent être abordés afin de favoriser cette nouvelle Renaissance :

- Retrouver une indispensable autonomie alimentaire et énergétique qui rend possible pour chaque communauté une plus grande autodétermination.

- Aller au-delà du durable et développer une économie régénératrice qui soit relocalisée, collaborative, circulaire et d’usage plutôt que de propriété.

- Promouvoir un enseignement qui permettra à nos enfants de devenir les bâtisseurs de ce nouveau modèle en leur apprenant ce qu’être humain signifie, en favorisant leur créativité.

Au-delà des technologies prometteuses dont il est parfois fait état, c’est surtout d’un saut de conscience individuelle et collective dont il est question. Une invitation à marier science et conscience pour construire un avenir pour nos enfants et les générations à venir. C’est possible, c’est maintenant et c’est… Sans plus attendre ! »

Bernard DELCORD

Sans plus attendre par Guibert des Marmol, Hévillers, Éditions Ker, avril 2014, 240 pp. en noir et blanc au format 21 x 14 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 18 €

18:02 Écrit par Bernard dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/12/2013

Excitations multiples…

Traité des excitants modernes.jpg

L'article ci-dessous a paru dans la livraison du 07/12/2013 de l'édition belge du magazine MARIANNE :

À celles et ceux qui auraient manqué l'exposition « Balzac-Alechinsky, Le traité des excitants modernes » présentée au musée Balzac de Saché (Indre-et-Loire) du 1er juin au 30 septembre 2013 – et à celles et ceux qui l'ont vue –, nous ne saurions trop recommander la lecture passionnante du Traité des excitants modernes dans sa version de poche sortie en Arles chez Actes Sud dans la collection « Babel ».

C'est que ce texte, paru sous la plume de l'auteur de la Comédie humaine dans Pathologie de la vie sociale en 1839 et qui livre les observations inspirées à Honoré de Balzac (1799-1850) par les abus d'eau-de-vie, de sucre, de thé, de café ou de tabac, est brillamment illustré d'eaux-fortes et de linogravures de Pierre Alechinsky (1927-) accompagnées de libres variations textuelles de l'artiste belge, mais aussi de l'écrivain français Michel Butor (1926-).

Ainsi, dans Craintes et trouvaille, récit d'un apprivoisement réciproque entre le texte et son illustrateur, Alechinsky évoque, comme l'écho de son propre travail, les facéties de Balzac imprimeur, tandis que dans Scènes de la vie excitante, Michel Butor divertit le lecteur avec des historiettes drolatiques. Suivent deux lectures des conservateurs de musée Judith Meyer-Petit et Yves Gagneux : Quelques raisons et Impressions excitantes.

Un livre qui réveille !

Bernard DELCORD

Traité des excitants modernes par Honoré de Balzac, illustré par Pierre Alechinsky, avec des textes de Michel Butor et Pierre Alechinsky, lectures de Judith Meyer-Petit et Yves Gagneux, Arles, Éditions Actes Sud, collection « Babel », mai 2013, 93 pp. en noir et blanc  au format 11 x 17,6 cm sous couverture brochée en couleurs, 6,70 € (prix France)

21:32 Écrit par Bernard dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/11/2013

Un texte iconoclaste

Les 10 plus gros mensonges sur l'économie.gif

L'article ci-dessous a paru dans la livraison du 23/11/2013 de l'édition belge du magazine MARIANNE :

Rédigé par deux tenants d'un modèle économique alternatif au système capitaliste, Philippe Derudder & André-Jacques Holbecq, qui assurent que « tant que le citoyen ne reprendra pas le pouvoir sur l'économie, il en restera l'esclave », l'essai décoiffant intitulé Les 10 plus gros mensonges sur l'économie remporte un succès qui ne se dément pas depuis sa parution en 2007 – il en est à sa troisième refonte.

C'est que l'ouvrage se gausse allègrement de bien des théories assénées en vérités absolues, que les auteurs tiennent pour des idées toutes faites et de fausses croyances, comme « baisser les prix, c'est défendre le pouvoir d'achat », « la dette de l'État appauvrit la Nation, il faut la rembourser », « il faut soutenir la croissance pour dynamiser l'emploi », « les banques prêtent l'argent des épargnants », « on vivrait beaucoup mieux si on payait moins d'impôts », « il faut lutter contre l'inflation pour sauvegarder l'emploi », « toute production ne se justifie que si elle est rentable » et, cerise sur le gâteau, « la mondialisation est une promesse de prospérité pour tous les peuples »...

On pourra, bien entendu, émettre quelques doutes sur les préconisations de nos deux compères, mais, par les temps qui courent de crise post-subprimes et d'affairisme rapace généralisé, leur dynamitage en règle n'en demeure pas moins parfaitement réjouissant !

Bernard DELCORD

Les 10 plus gros mensonges de l'économie par Philippe Derudder & André-Jacques Holbecq, Paris, Éditions Dangles, mai 2012, 288 pp. en noir et blanc au format 15 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 16 € (prix France)

20:19 Écrit par Bernard dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |