15/12/2010

Un continent où les rêves parurent bien réels…

L'Afrique rêvée.jpg

Du 4 décembre 2010 au 28 mars 2011, le Musée des Beaux-Arts de Tournai accueille une superbe exposition intitulée « L'Afrique rêvée », images d'un continent à l'« Âge d'or » de la colonisation 1920-1940, permettant d’admirer de splendides œuvres picturales (d’un maître anonyme des anciens Pays-Bas qui officia durant le premier tiers du XVIsiècle, de Paul Gauguin, de Pablo Picasso, de Constant Permeke, d’Alexandre Iacovleff, d’Auguste Mambour, de Pierre de Vaucleroy, de Fernand Allard l’Olivier, de Djilatendo, d’Albert Lubaki, de Fernand Lantoine, de Charles Allard, de Théo-Pierre Derocher, de Karel De Kesel, d’Auguste Levêque, de Hyacinthe Rigaud, de Fernand Cormon, excusez du peu !), des statues (d’Arthur Dupagne, d’Arsène Matton, de Tom Frantzen), des photographies de Casimir Zagourski, des projets de l’architecte visionnaire Henry Lacoste, des dessins (d’Hergé et de Félicien Rops, notamment), des extraits de films ainsi que divers objets, parfois fort beaux, comme un tabouret sculpté mangbetu ou un trône batuala, ou plus simplement curieux, comme un casque de la Ganza ramené par les participants à fameuse la Croisière noire organisée à l’instigation d’André Citroën entre le 28 octobre 1924 et le 26 juin 1925 à travers l’Algérie, le Niger, le Tchad, l'Oubangui-Chari et le Congo belge.

Les Éditions Racine à Bruxelles en ont édité le superbe catalogue, avec l’aide du commissaire de l’exposition (Jean-Pierre De Rijcke, par ailleurs conservateur du Musée des Beaux-Arts de Tournai), d’une historienne d’art (Régine Remon, directrice du Cabinet des Estampes à Liège), d’historiens (Éric Hennaut, chercheur aux Archives d’Architecture moderne, Patricia Van Schuylenbergh, chef de projets au Musée Royal de l’Afrique Centrale à Tervuren ou encore Caroline Haardt de la Baume, spécialiste de Iacovleff), d’un fin connaisseur de la culture littéraire congolaise (Marc Quaghebeur, directeur des Archives et Musée de la Littérature à la Bibliothèque Royale Albertine de Bruxelles) et d’un grand spécialiste du terrain (Joseph Ibongo, directeur de l’Institut des Musées nationaux à Kinshasa).

Une occasion en or pour se lancer à la redécouverte du « continent mystérieux » !

Bernard DELCORD

« L'Afrique rêvée », images d'un continent à l'« Âge d'or » de la colonisation 1920-1940, ouvrage collectif sous la direction de Jean-Pierre De Rijcke, Bruxelles, Éditions Racine, décembre 2010, 143 pp. en quadrichromie au format 22 x 22 cm sous couverture brochée en couleurs, 19,95 €

 

Musée des Beaux-Arts

Enclos Saint-Martin

7500 Tournai

Téléphone : +32 69 33 24 31

Email : musee.beaux-arts@tournai.be

Site Internet : www.tournai.be/musee-beaux-arts

 

Horaires

10h00 à 12h00 - 14h00 à 17h00

Fermé le mardi & le dimanche matin

Fermé les 24, 25, 26 & 31 décembre 2010 et les 1er et 2 janvier 2010

 

Tarifs

Tarif plein (individuels) : 6,00 €

Tarif réduit : 4,00 € (groupes, seniors, jeunes de 6 à 18 ans, étudiants)

Groupes scolaires : 2,00 €

14:10 Écrit par Bernard dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/10/2010

Fétiches de bonne compagnie

Le texte ci-dessous a paru dans la livraison du 13 octobre 2010 de l’hebdomadaire satirique belge en-ligne Satiricon.be (www.satiricon.be)

Les amateurs de BD connaissent Jacques de Loustal et son graphisme racé, ses couleurs fauves, son trait incisif. Mais Loustal est beaucoup plus qu’un illustrateur qui travaille généralement avec les meilleurs écrivains (comme Jérôme Charyn). Pour s’en convaincre, il faut voir l’exposition « Fétiches & compagnie » qu’il a conçue avec son pote Éric Verhoest. Cet éternel voyageur qui a maintes fois sillonné l’Afrique s’est mis à collectionner les « colons », des statuettes en bois que les artistes noirs sculptent depuis le début du vingtième siècle pour représenter l’homme blanc selon les critères de l’esthétique traditionnelle. À son tour, il les représente sous forme de fusains d’une sobriété et d’une densité égales. Outre la douzaine de ces œuvres monochromes, les cimaises sablonneuses proposent des huiles sur toile et des encres sur papier népalais marouflé qu’on regarde le plus souvent avec délectation tant sont évidentes leurs qualités décoratives. Il y a chez ce natif de Neuilly-sur-Seine un naturel et une force tranquille qui tranchent sur la sophistication et le maniérisme d’une grande partie de l’art « officiel ». L’homme n’aime pas trop les ombres. Son esprit ouvert capte la lumière des arts premiers et nous la restitue avec un sens inné de la stylisation. De sorte que ses créations se reconnaissent au premier coup d’œil, ce qui est la caractéristique des vrais artistes.

Tacite

« Fétiches & Compagnie » par Jacques de Loustal. Jusqu’au 7 novembre 2010 à la Galerie Champaka, 27, rue Ernest Allard – 1000 Bruxelles.

invitation fetiches (Loustal).jpg


 

14:01 Écrit par Bernard dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |