23/11/2015

« On rêve d’un rêve. » (Frédéric Beigbeder)

Valets de nuit.jpg

D’une rare élégance, les 33 courtes nouvelles érotiques de Corinne Hoex rassemblées dans le recueil Valets de nuit paru aux Impressions nouvelles à Bruxelles confirment, une fois de plus, le talent époustouflant de l’une de nos plus brillantes auteures qui y manie l’allusion subtile dans une langue finement ciselée, tout en délicatesse de syntaxe et de vocabulaire.

Par le rêve, elle se fait nuage flirtant avec un aviateur, fontaine abreuvant un terrassier, statue sous les ciseaux d’un sculpteur, plat mitonné par un cuisinier, sable sous le râteau d’un plagiste, chatte persane et son toiletteur, mouche dans une pâtisserie, sainte entre les mains d’un aumônier, lettre dans le sac d’un facteur, forêt amoureuse d’un chasseur, belle endormie surprise par un voleur de clef des songes…

Une joyeuse débauche de corps de métier !

Bernard DELCORD

Valets de nuit par Corinne Hoex, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, collection « Traverses », novembre 2015, 156 pp. en noir et blanc au format 14,5 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 14 €.

12:06 Écrit par Bernard dans Érotisme, Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/05/2015

Le langage d’Éros…

Le bouquin des mots du sexe (cover).jpg

Agnès Pierron, docteur ès lettres, est une lexicographe indépendante. Outre de nombreuses contributions à plusieurs dictionnaires et encyclopédies (Bordas, Larousse, Hachette), elle a rédigé des dictionnaires de spécialités (Le Bouquin des dictons, Dictionnaire de la langue du cirque, Dictionnaire des expressions populaires, Vieux comme Hérode : petit dictionnaire d’expressions courantes d’origine biblique… Son Dictionnaire de la langue du théâtre (Le Robert) a obtenu le prix de la Critique en 2003.

Elle est aussi l’une des meilleures connaisseuses du vocabulaire érotique français, auquel elle a consacré divers ouvrages savants : Pêle-mêle sexuel (2004), Dictionnaire des mots du sexe (2010), Escaladeuses de braguettes : petit dictionnaire de la prostitution (2011), Souris qui n'a qu'un trou... : petit dictionnaire des expressions courantes d’origine érotique (2011)…

On lui doit, paru tout récemment chez Robert Laffont, Le Bouquin des mots du sexe, un robuste pavé de 1056 pages d’évocations de la chose et de son usage, allant des plus élaborées (le plissé parisien, le fourreau, la figue, la fêlure sacrée, le mortier et son complément le pilon, alias le robinet de l’âme, la Sainte-Trinité, la branche de corail, le légume d’amour, le rubis cabochon, le timon de carrosse) aux plus argotiques (l’anguille, la chignole à mousmées, se lécher le citron, déballer le Mon Chéri, tutoyer le pontife, envoyer le dentifrice) en passant par des formulations parfois mystérieuses (soutirer une femme au caramel, prendre les chemins de Fatima, faire le coup du macaron, faire la glibette), le tout alliant joyeusement les métaphores artisanales, animalières, florales, militaires ou religieuses aux explications historiques ou lexicales du meilleur aloi.

À sa lecture, on saura ce qu’avoir l'abricot en folie veut dire, ou bien exhiber des avant-scènes, trépigner du mât de cocagne, se faire un nez de Pinocchio, c’est-à-dire s'astiquer les cuivres façon Grand-Hôtel, faire boum, voir la feuille à l’envers, se mettre une fausse barbe, chanter le Gloria, se faire sauter le coffre-fort, être membre de la bande à Ripolin, donner des leçons d’anglais, croiser un intermittent du spectacle ou laisser aller le chat au fromage

Comme on le voit, la langue des Français a des usages aussi divers que variés !

Bernard DELCORD

Le bouquin des mots du sexe par Agnès Pierron, Paris, Éditions Robert Laffont, collection « Bouquins », février 2015, 1056 pp. en noir et blanc au format 13,1 x 19,7 cm sous couverture brochée en couleurs, 30 € (prix France)


19:38 Écrit par Bernard dans Érotisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/04/2013

Vivement les vacances !

 Cahier de vacances Clara Morgane 2013.jpg

Pour chasser la grisaille ambiante et provoquer un été torride, les Éditions Blanche à Paris ont fait paraître la version 2013 des Cahiers de vacances Clara Morgane, un petit fascicule qui permettra aux adultes de réviser leurs connaissances érotiques sous la férule de l'ex-porno star qui fait désormais dans le plus soft.

L'occasion d'en découvrir de bien bonnes (à Connorsville, dans le Wisconsin, il est interdit à un homme de tirer un coup – de feu – avec son pistolet lorsque sa femme a un orgasme…), des très chaudes (un salarié français sur trois a vécu une aventure amoureuse ou sexuelle au travail), des très surprenantes (en Turquie, l'adultère est plus fréquent qu'en France ou aux États-Unis…), voire des carrément renversantes (le plus long jet de sperme a été validé à 5,71 mètres…).

Chaud devant, ça tache !

Bernard DELCORD

Cahier de vacances Clara Morgane, Paris, Éditions Blanche, avril 2013, 48 pp. quadrichromie au format 21x 29 cm sous couverture brochée en couleurs, 7,99 € (prix France)

10:40 Écrit par Bernard dans Érotisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/10/2012

Bonne année et bonne santé…

 Calendrier Aslan 2013 (1).jpg

Hasards du calendrier – c'est le cas de le dire ! –, dans les jours qui ont précédé le décès de  Sylvia Kristel, l'icône sexy des seventies pour son rôle d'Emmanuelle au cinéma en 1974, les Éditions La Musardine à Paris ont mis en vente un calendrier 2013 ressemblant treize des fameuses Pin up d'Aslan, des dessins de jolies filles dénudées qui firent la gloire de celui qui les croqua à la même époque et qui contribuèrent au succès du magazine masculin de charme Lui, le pendant français du mensuel yankee Playboy, fondé par Daniel Filipacchi et Frank Ténot en 1963 avec les bénéfices de Salut les copains.

Outre des images incitant (un peu) à la bagatelle, Lui proposait (en guise de prétexte à l'achat, certes, mais pas seulement) des articles de fond traitant de la vie politique, économique, artistique et culturelle et on y retrouvait de grandes signatures, comme celles de François Truffaut, Jean-Louis Bory, Marcel Duhamel (le fondateur de la Série noire), Jacques Lanzmann (le romancier qui fut aussi parolier de Jacques Dutronc), Siné, Gérard Lauzier, Philippe Labro...

Ce calendrier (il y en eut deux autres, en 2011 et 2012) constitue un nouveau florilège des talents graphiques et de l'imagination créative d'Alain Gourdon (c'est le vrai nom d'Aslan) puisqu'on y trouve des représentations de jeunes filles anonymes... et de vedettes de l'époque (Sylvie Vartan ou Jean Manson, par exemple) telles qu'il les rêvait – du moins le suppose-t-on – en fort simple appareil.

De l'érotisme vintage et nostalgique, un peu fleur bleue et très bon chic bon genre, bien loin du trash porno omniprésent sur l'Internet d'aujourd'hui...

Bernard DELCORD

Calendrier Pin up 2013 par Aslan, Paris, Éditions La Musardine, septembre 2012, 14 pp. grand format en quadrichromie, 16,90 € (prix France)

Calendrier Aslan 2013 (2).jpg

12:31 Écrit par Bernard dans Érotisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/06/2012

Pour que l'été soit torride...

Les Cahiers de vacances Clara Morgane parus sous la direction de Frank Spengler et Clara Morgane aux Éditions Blanche à Paris proposent au lecteur des exercices ludiques et coquins pour réviser sa culture générale tout en approfondissant quelques notions de français, de langues, de mathématiques ainsi que de sciences de la vie et de la terre.

Largement tourné vers l'érotisme au sens large, le contenu de l'ouvrage se fonde, on s'en doute, sur la pédagogie la plus moderne et la plus ouverte, tournée vers l'expérimentation et l'apprentissage pratique.

Et avec Clara Morgane comme professeur, nul doute que chacun fera son possible pour donner le meilleur de soi-même !

Bernard DELCORD

Cahiers de vacances Clara Morgane sous la direction de Frank Spengler et Clara Morgane, Paris, Éditions Blanche, mai 2012, 48 pp. en quadrichromie au format 21 x 29 cm sous couverture brochée en couleurs, 7,99 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans ce petit livre très hot le questionnaire suivant :

Hommes et femmes parlent de sexe mais pas de la même façon, quoique... Essayez de retrouver si c'est une femme ou un homme qui est à l'origine des citations suivantes.

1. « Le sexe masculin est ce qu'il y a de plus léger au monde, une simple pensée le soulève. »

OH

OF

2. « Une fois, j'ai fait l'amour pendant une heure cinq. C'était le jour du changement d'heure. »

OHOF

3. « Les femmes rougissent d'entendre nommer ce qu'elles ne craignent aucunement de faire. »

OH

OF

4. « Si une femme ferme les yeux quand on l'embrasse, c'est pour mieux voir l'homme par qui elle aimerait être embrassée. »

OH

OF

5. « Les femmes préfèrent les hommes qui les prennent sans les comprendre aux hommes qui les comprennent sans les prendre. »

OH

OF

6. « Le meilleur moment dans l'amour, c'est quand on monte l'escalier. »

OH

OF

 

Réponses : toutes ces phrases ont été prononcées par des hommes.

1 : Frédéric Dard alias San-Antonio

2 : Garry Shandling

3 : Montaigne

4 : Sacha Guitry

5 : Marcel Prévost

6 : Georges Clemenceau

Cahiers de vacances Clara Morgane.jpg

21:52 Écrit par Bernard dans Érotisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/02/2012

Amours ardentes...

Le texte ci-dessous a été envoyé dans la newsletter de février 2012 des guides gastronomiques DELTA avant d'être mis en ligne sur leur site (www.deltaweb.be) :

N'en déplaise aux censeurs de tout poil, au sein de la littérature française (y compris de Belgique), la poésie et l'érotisme ont toujours fait bon ménage depuis le XVIe siècle, et les plus grands auteurs s'y sont essayé ouvertement, de Pierre de Ronsard à Arthur Rimbaud, de Paul Verlaine à Jean Genet, de Louise Labé à Joyce Mansour, de Clément Marot à Théophile Gautier, de Joachim du Bellay à Émile Verhaeren, de Rémi Belleau à Paul Valéry, de François Malherbe à Alfred de Musset, du marquis de Sade à Georges Bataille, de Charles Baudelaire à Jacques Prévert, de Pierre Louÿs à Marcel Moreau, de Stéphane Mallarmé à Henri Michaux, de Guillaume Apollinaire à Saint-John Perse, de Géo Norge à Léopold Sedar Senghor, de Boris Vian à Aimé Césaire, de Michel Leiris à Christian Dotremont, de Pierre-Jean Jouve à Jean-Pierre Verheggen...

C'est ce que démontre sans ambages l'anthologie composée par Zéno Bianu qui vient de paraître aux Éditions Gallimard à Paris sous le titre Éros émerveillé, une compilation parfois osée de textes rédigés par deux cents auteurs, dont un grand nombre de modernes et de contemporains, qui y « disent l’incroyable besoin d’impudeur qui parfois les saisit ».

Car, écrit l'anthologiste, « embrasant les mots, la poésie érotique met le feu aux joues et ailleurs. Elle célèbre les sens, libère les énergies, elle chante le plaisir effréné de vivre hors des carcans de toutes sortes, la surabondance vibratoire, le grand jeu des attractions universelles ».

Contribue-t-elle pour autant au réchauffement de la planète ?

Bernard DELCORD

Éros émerveillé. Anthologie de la poésie érotique française, textes réunis par Zéno Bianu, Paris, Éditions NRF Gallimard, collection « Poésie », janvier 2012, 626 pp. en noir et blanc au format 10,8 x 17,8 cm sous couverture brochée en couleurs, 12 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans cet ouvrage très épicé le texte présentable suivant :

Un hémisphère dans une chevelure

(Charles Baudelaire, 1821-1867)

Laisse-moi respirer longtemps, longtemps, l'odeur de tes cheveux, y plonger tout mon visage, comme un homme altéré dans l'eau d'une source, et les agiter avec ma main comme un mouchoir odorant, pour secouer des souvenirs dans l'air.

Si tu pouvais savoir tout ce que je vois ! tout ce que je sens ! tout ce que j'entends dans tes cheveux ! Mon âme voyage sur le parfum comme l'âme des autres hommes sur la musique.

Tes cheveux contiennent tout un rêve, plein de voilures et de mâtures ; ils contiennent de grandes mers dont les moussons me portent vers de charmants climats, où l'espace est plus bleu et plus profond, où l'atmosphère est parfumée par les fruits, par les feuilles et par la peau humaine.

Dans l'océan de ta chevelure, j'entrevois un port fourmillant de chants mélancoliques, d'hommes vigoureux de toutes nations et de navires de toutes formes découpant leurs architectures fines et compliquées sur un ciel immense où se prélasse l'éternelle chaleur.

Dans les caresses de ta chevelure, je retrouve les langueurs des longues heures passées sur un divan, dans la chambre d'un beau navire, bercées par le roulis imperceptible du port, entre les pots de fleurs et les gargoulettes rafraîchissantes.

Dans l'ardent foyer de ta chevelure, je respire l'odeur du tabac mêlé à l'opium et au sucre ; dans la nuit de ta chevelure, je vois resplendir l'infini de l'azur tropical ; sur les rivages duvetés de ta chevelure, je m'enivre des odeurs combinées du goudron, du musc et de l'huile de coco.

Laisse-moi mordre longtemps tes tresses lourdes et noires. Quand je mordille tes cheveux élastiques et rebelles, il me semble que je mange des souvenirs.

(in Petits poèmes en prose, 1864)

Éros émerveillé.gif


13:50 Écrit par Bernard dans Érotisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/06/2011

« Il n'y a aucun mérite à être quoi que ce soit. » (Marcel Mariën)

Le texte ci-dessous a été mis en ligne le 27/06/2011 sur le site du magazine satirique belge sur Internet SATIRICON.BE (www.satiricon.be) :

Le 15 mars 1960, parodiant à sa manière le livre de dévotion chrétienne L’Imitation de Jésus-Christ du moine allemand Thomas a Kempis (1380-1471), l’écrivain surréaliste belge Marcel Mariën (1920-1993), qui était aussi poète, essayiste, éditeur, photographe, cinéaste, créateur de collages et d'objets insolites tout autant que révolutionnaire d’obédiences diverses, fit projeter un film dont il était l’auteur et dont Tom Gutt [1] (1941-2002) était l’acteur principal, L’Imitation du Cinéma, une farce érotico-freudienne anticléricale qui fit un beau scandale durant quelques jours avant d’être interdite une bonne fois pour toutes.

Or ne voilà-t-il pas qu’un petit éditeur belge, La Maison d’à côté, vient de ressortir en DVD cette histoire d’un jeune homme du XXsiècle qui, pour trop avoir lu l’œuvre mystique du sous-prieur de l’abbaye de Zwolle, choisit de se faire crucifier… par imitation.

Il n’y a pas loin, on s’en doute, du comique à la provocation et au blasphème mais, si l’on ne peut que louer la qualité du travail technique réalisé pour mettre ce film surréaliste (le seul, en somme, avec Le chien andalou et L’âge d’or de Buñuel) à la portée du public contemporain, force est de constater qu’il a beaucoup perdu de son impact et que l’on se surprend trop souvent à bayer aux corneilles devant ses recherches d’effet devenues quelque peu surannées…

Sic transit gloria rerum novarum !

PÉTRONE

L’Imitation du Cinéma de Marcel Mariën, Histoire d’un film ignoble (comprenant le film de 52’ sur DVD, quelques bonus, une interview de l’auteur et un livret de 87 pp. analysant l’histoire du film, augmenté de textes de Marcel Mariën), Bruxelles, La Maison d’à côté, septembre 2010, un coffret cartonné en noir et blanc au format 15 x 15 cm, 27,60 €

L’Imitation du Cinéma.jpg




[1] Le petit-fils du célèbre ministre des Finances Camille Gutt (1884-1971) qui exerça ses fonctions de 1940 à 1945 avant de devenir… le premier directeur général du Fonds monétaire international de 1946 à 1951.