09/02/2018

Entretiens avec l’ange…

Des matins lumineux.jpg

Quatrième petit ouvrage de la sympathique collection « Opuscule » publiée par les Éditions Lamiroy à Bruxelles, la nouvelle fort originale et habilement menée par Jacques Mercier intitulée Des matins lumineux met en scène un animateur de radio intérimaire qui converse avec ses auditeurs dans une émission appelée 5 à 7 le matin.

Entre paroles de chansons françaises et dialogues récurrents avec une auditrice ponctuelle, il ira de surprise en émois avant de partir à sa recherche.

Et de la trouver…

Bernard DELCORD

Des matins lumineux par Jacques Mercier, Bruxelles, Éditions Lamiroy, collection « Opuscule », septembre 2017, 33 pp. en noir et blanc au format 10 x 14 cm sous couverture brochée en couleurs, 4 €

15:51 Écrit par Bernard dans Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2018

Nuit d’orage…

Le Domaine des Oiseaux.jpg

Dix-neuvième petit volume de la sympathique collection « Opuscule » publiée par les Éditions Lamiroy à Bruxelles, la nouvelle hitchcockienne de Pierre Graas intitulée Le Domaine des Oiseaux, rondement menée, ravira les amateurs du genre tant elle combine avec ingéniosité, dans un scénario habile, les ingrédients chers au maître du suspense : un vieux manoir à l’abandon, un personnage bizarre et solitaire, des oiseaux nombreux et divers, un orage terrible, des arbres ployant sous le vent, la pluie qui bat, des voix mystérieuses, des bruits étranges, des lueurs d’épouvante et une fin inattendue.

À sa lecture, vous aurez donc le bonjour d’Alfred !

Bernard DELCORD

Le Domaine des Oiseaux par Pierre Graas, Bruxelles, Éditions Lamiroy, collection « Opuscule », janvier 2018, 43 pp. en noir et blanc au format 10 x 14 cm sous couverture brochée en couleurs, 4 €

18:56 Écrit par Bernard dans Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/12/2017

Sans avoir l’air d’y toucher…

En love mineur.jpg

Parues aux Éditions Quadrature à Bruxelles, les 17 nouvelles rassemblées dans En love mineur, le nouveau recueil de Dominique Costermans, par ailleurs auteure de l’inoubliable Outre-Mère [1], constituent un véritable régal de variations subtiles sur le thème de l’amour abordé en fines touches allusives par des zeugmes, des répétitions, des pirouettes, des flash-backs… brillantes facettes de ces petits bijoux littéraires qui entraînent le lecteur un peu partout – à Bruxelles, en Italie, au Portugal, en Grèce, dans les Alpes, à Charleroi… – sur une jolie carte de Tendre où les plages, les villes, les villages, les routes, les rues et les chemins, mais aussi les lasagnes aux artichauts et les confitures de citron mènent à l’émoi.

D’exquises esquisses, comme disait Serge Gainsbourg…

Bernard DELCORD

En love mineur par Dominique Costermans, Bruxelles, Éditions Quadrature, décembre 2017, 116 pp. en noir et blanc au format 13,5 x 21,5 cm sous couverture brochée en couleurs, 15 €

[1] Un roman publié en janvier 2017 chez Luce Wilquin à Avin.

18:36 Écrit par Bernard dans Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/11/2017

Voyages au cœur de l’humain…

Ici et ailleurs.jpg

Après Obscurité et Le temps de l’errance, Jean-François Foulon publie cette fois Ici et ailleurs, toujours aux Éditions Chloé des Lys à Barry, un recueil passionnant de longues nouvelles divisé en trois segments.

« Afrique » croise six regards sur un même fait dramatique, l'assassinat en République Démocratique du Congo de Fabienne Habary, une jeune femme médecin travaillant pour Médecins Sans Frontières.

« Amérique » va de l'Argentine à la Bolivie, en passant par le bassin de l'Amazone, pour aborder les problèmes sociaux et la lutte des peuples contre l’exploitation.

 « Europe » aborde des thèmes comme la maladie, le chômage, la solitude et la perte des illusions.

Un ouvrage engagé contre les dérives de notre temps, où la chasse au profit prend le pas sur l’humain et bride ses aspirations à une vie digne, au bonheur et à la liberté.

Et un appel au retour de la fraternité humaine, cette vertu en pleine obsolescence, hélas…

Bernard DELCORD

Ici et ailleurs par Jean-François Foulon, Barry, Éditions Chloé des Lys, mai 2017, 293 pp. en noir et blanc au format 15 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 13 €

12:41 Écrit par Bernard dans Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/02/2016

Inhumains, trop inhumains...

Le vampire de Clichy.jpg

Ainsi que nous l’avons attesté dans M… Belgique, notre compatriote Véronique Janzyk excelle dans les histoires courtes, comme le montrait son recueil de nouvelles intitulé Les fées penchées, paru chez Onlit Books à Bruxelles en 2014.

Elle est récemment revenue sur le devant de la scène littéraire avec un nouvel opus très réussi, Le vampire de Clichy, publié chez le même éditeur, une succession de short stories qui versent cette fois dans le fantastique, avec une approche très personnalisée :

« La dernière nuit de l'an dernier, j'ai été mordue à la gorge par un vampire. Les mois qui ont suivi ont été émaillés de rencontres particulières. Les objets eux-mêmes semblaient dotés de vie. J'ai tenté d'en rendre compte ici. Je me dois d'ajouter que le vampire appartenait à une lignée dont je compris plus tard qu'elle n'attendait pas le coup fatal porté avec un pieu. Les vampires de sa trempe devançaient la mort. Ce ne sont pas, malheureusement, les moins cruels. »

Depuis cette morsure, la narratrice multiplie les rencontres de personnages étranges, dont certains sont morts ou croient l'être : un bouquiniste, un directeur de festival littéraire, un acteur, une personne déprimée par l’affaire Dutroux, une femme qui change de voix, une strip-teaseuse, un homme qui se filme, un type qui regarde un film porno, un autre qui réalise qu’il a 44 ans, l’utilisatrice d’un GSM « tombé du camion », un couple d’esthètes, un gars qui va à la foire, une cycliste dans un tunnel et bien d’autres encore…

Une galerie des glaçants…

Bernard DELCORD

Le vampire de Clichy par Véronique Janzyk, Bruxelles, Éditions Onlit Books, octobre 2015, 141 pp. en noir et blanc au format 12 x 19 cm sous couverture brochée en couleurs, 12 €

19:42 Écrit par Bernard dans Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/11/2015

« On rêve d’un rêve. » (Frédéric Beigbeder)

Valets de nuit.jpg

D’une rare élégance, les 33 courtes nouvelles érotiques de Corinne Hoex rassemblées dans le recueil Valets de nuit paru aux Impressions nouvelles à Bruxelles confirment, une fois de plus, le talent époustouflant de l’une de nos plus brillantes auteures qui y manie l’allusion subtile dans une langue finement ciselée, tout en délicatesse de syntaxe et de vocabulaire.

Par le rêve, elle se fait nuage flirtant avec un aviateur, fontaine abreuvant un terrassier, statue sous les ciseaux d’un sculpteur, plat mitonné par un cuisinier, sable sous le râteau d’un plagiste, chatte persane et son toiletteur, mouche dans une pâtisserie, sainte entre les mains d’un aumônier, lettre dans le sac d’un facteur, forêt amoureuse d’un chasseur, belle endormie surprise par un voleur de clef des songes…

Une joyeuse débauche de corps de métier !

Bernard DELCORD

Valets de nuit par Corinne Hoex, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, collection « Traverses », novembre 2015, 156 pp. en noir et blanc au format 14,5 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 14 €.

12:06 Écrit par Bernard dans Érotisme, Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/11/2015

Mini vacheries…

Petites méchancetés sans grandes conséquences.jpg

Après des études de bibliothécaire-documentaliste, Marc Menu, qui est né à Bruxelles en 1961, a travaillé pendant vingt ans dans une école de cinéma.

Il a fait paraître chez Quadrature à Louvain-la-Neuve un recueil de nouvelles fort justement intitulé Petites méchancetés sans grandes conséquences, de courts textes grinçants dans lesquels, par touches minuscules, il jette un regard angoissant et désenchanté sur les réalités du quotidien contemporain.

Exemple :

Maman

« Le petit Grégory attend sa maman à l’accueil du magasin…

Elle arrive en courant, toute essoufflée, se penche, prend l’enfant dans ses bras, le serre très fort. Il redouble de pleurs. Elle échange un sourire attendri avec l’hôtesse et les caissières.

       – Il a eu une grosse peur, le pauvre chéri, murmure-t-elle. C’est fini maintenant, maman est là !

Et elle s’éloigne, en essayant vainement de le réconforter.

Dans une ou deux minutes, quand la vraie maman viendra récupérer son enfant à l’accueil, elle sera déjà loin. »

Terrific, isn’t it?

Bernard DELCORD

Petites méchancetés sans grandes conséquences par Marc Menu, Louvain-la-Neuve, Éditions Quadrature, octobre 2015, 82 pp. en noir et blanc au format 18 x 10 cm sous couverture brochée en couleurs, 10 €

14:19 Écrit par Bernard dans Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |