14/11/2017

« Quand un officier a dans la tête un secret redoutable, il ne le confie pas, même à son képi ! » (Robert Harris)

Fous de codes (secrets).jpg

Ancien de l'University College de Londres et du CERN, le journaliste scientifique britannique Mark Frary est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages à succès, dont L'origine de l'Univers pour les nuls.

Les Éditions Flammarion à Paris ont publié sous le titre Fous de codes (secrets) la traduction française de son dernier opus en date, un ouvrage de vulgarisation dont voici la présentation :

« Ils protègent votre carte bleue, mais aussi les mystérieux écrits consignés sur les pages du manuscrit de Voynich et sur les runes vikings.

Décryptés, comme le puissant chiffre d'Enigma percé par Alan Turing ou le "code Purple" des Japonais qui contenait la date de l'attaque de Pearl Harbor, ils font et défont les vainqueurs des guerres modernes.

Mais comment les codes secrets sont-ils créés ? Lesquels faut-il utiliser ? Et comment s'y prendre pour les casser ?

Du code de César à l'ordinateur quantique, des cryptogrammes qui cachent l'identité du tueur du Zodiaque jusqu'aux différents chiffrements du Wi-Fi, voici 50 histoires de codes secrets – et surtout toutes les astuces pour les décrypter et devenir à votre tour un hacker... »

Passionnant !

Bernard DELCORD

Fous de codes (secrets) par Mark Frary, traduit de l’anglais par Olivier Courcelle, Paris, Éditions Flammarion, octobre 2017, 176 pp. en noir et blanc au format 14,3 x 19,7 cm sous couverture brochée en couleurs, en relief et à rabats 18 € (prix France)

SOMMAIRE

INTRODUCTION : L'ART DES MESSAGES SECRETS

CHAPITRE 1 : L'ANTIQUITÉ

Chiffrements antiques

L'écriture de l'Indus

Décrypteurs célèbres : Kober, Ventris et Chadwick

Le disque de Phaïstos

L'Atbash

Le carré de Polybe

Le décalage de César

CHAPITRE 2 : LES ENFANTS DE LA SAGESSE

Nouvelles lumières dans les âges sombres

L'ogham

Décrypteurs célèbres : Jonas Nordby

Le Rongo-Rongo

Le manuscrit de Voynich

Le système numérique cistercien

Décrypteurs célèbres : Ibn al-Durayhim

CHAPITRE 3 : AVEC PLUS D'UN ALPHABET

Clefs et alphabets multiples

Le cadran chiffrant d'Alberti

Les grilles de Cardan

Le chiffre de Bellaso

Le chiffre de Mantoue

L'Ave Maria

Le chiffre de Vigenère

Décrypteurs célèbres : Étienne Bazeries

L'inscription de Shugborough

Le chiffre d'Arnold

Décrypteurs célèbres : Knight, Megyesi et Schaefer

Le chiffre de Dorabella

CHAPITRE 4 : L'ÈRE DE LA TÉLÉGRAPHIE

La cryptologie par l'électricité

Le cryptographe de Jefferson

Le morse

Le chiffre de Playfair

Le chiffre de Beaufort

Décrypteurs célèbres : Auguste Kerckhoffs

Le chiffre à parcours de l'Union

Décrypteurs célèbres : Elizebeth Friedman

Les codes commerciaux

Les codes Q et Z

Décrypteurs célèbres : Agnes Meyer Driscoll (Madame X)

Les chiffres ADFGX et ADFGVX

Le tableau de concordance

Le télégramme Zimmermann

Le masque jetable

Décrypteurs célèbres : les codes choctaw et navajo

CHAPITRE 5 : L'ÈRE DE LA MACHINE

L'avènement des machines

Les machines Type X et SIGABA

Le chiffre de Hill

La machine de Scherbius

Décrypteurs célèbres : Alan Turing

Le chiffre de Hitler

Les poèmes du SOE

Purple et Pearl Harbor

CHAPITRE 6 : VERS L'ÈRE QUANTIQUE

Le codage à l'ère numérique

Le chiffre d'Agapeyeff

Le chiffre VIC

Décrypteurs célèbres : Donald Harden

Le chiffrement par blocs

Le chiffrement à clé publique

Le Wi-Fi

La patience de Bruce Schneier

L'AES

L'algorithme de hachage sécurisé

CONCLUSION :

La cryptographie quantique et l'avenir

POST-SCRIPTUM : Lire l'illisible

Glossaire

Liens utiles

Bibliographie

Index

12:54 Écrit par Bernard dans Sciences | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/02/2017

« Tout persécute nos idées, à commencer par notre cerveau. » (Emil Michel Cioran)

Traité de neurolinguistique.jpg

La neurolinguistique étudie le fonctionnement cérébral des grandes fonctions langagières.

S’adressant au public des professionnels et des étudiants en médecine, en neurosciences, en sciences du langage, en psychologie, en sciences cognitives, et en orthophonie, le Traité de neurolinguistique – Du cerveau au langage, un ouvrage collectif sous la direction de Serge Pinto [1] & Marc Sato [2] paru à Louvain-la-Neuve aux Éditions De Boeck Supérieur en explore tous les aspects, chez le sujet sain et pathologique, depuis l'anatomie jusqu'à la clinique.

Cette science vise à comprendre les liens entre le fonctionnement cérébral et le comportement langagier. En étudiant les relations entre le cerveau et le langage, les chercheurs en neurolinguistique tentent de comprendre l’architecture anatomo-fonctionnelle des grandes fonctions langagières.

Grâce à l’avènement des techniques d’imagerie cérébrale fonctionnelle, au développement des neurochirurgies fonctionnelles et à la modélisation neuromimétique, la neurolinguistique est une discipline en perpétuelle évolution.

Rédigé par les meilleurs spécialistes francophones œuvrant dans l’Hexagone, en Belgique, en Suisse, au Québec et en Espagne, cet ouvrage de référence présente de manière exhaustive les différentes thématiques et les récentes découvertes en neurolinguistique.

Les auteurs reviennent sur l’histoire de cette discipline, abordent les bases anatomiques, physiologiques et cérébrales indispensables en neurolinguistique et présentent les principaux axes de recherche fondamentale avant de décrire les troubles de la parole et du langage (en lien avec le vieillissement, la surdité, le bégaiement, l’apraxie, l’aphasie, la dyslexie, les dysgraphies, les troubles de la communication, les hallucinations auditives, les démences corticales…)

La table des matières de l’ouvrage est consultable à l’adresse suivante :

http://fr.calameo.com/read/000015856ffca8acf914f

Bernard DELCORD

Traité de neurolinguistique – Du cerveau au langage, ouvrage collectif sous la direction de Serge Pinto & Marc Sato, Louvain-la-Neuve, Éditions De Boeck Supérieur, collection « Neuropsychologie », décembre 2016, 396 pp. en noir et blanc au format 21 x 27 cm sous couverture brochée en couleurs, 59 €

Liste des auteurs :

François-Xavier ALARIO, Jean-Michel ALBARET, Luc H. ARNAL, Monica BACIU, Jean-Michel BADIER, Lorraine BOUQUÉ, Emmanuel BARBEAU, Pascal BARONE, Mireille BESSON, Henny-Annie BIJLEVELD, Maud CHAMPAGNE-LAVAU, Valérie CHANOINE, Mélody COURSON, Jérémy DANNA, Ghislaine DEHAENE-LAMBERTZ, Isabelle DESCHAMPS, Béatrice DESGRANGES, Julien DIARD, Eva DITTINGER, Marion DOHEN, Sophie DUFOUR, Francis EUSTACHE, Murielle FABRE, Anne-Lise GIRAUD, Krystyna GRABSKI, Romain GRANDCHAMP, Bérengère GUILLERY-GIRARD, Michel HABIB, Michel HOEN, Elena HOYAU, Mariapaola D'lMPERIO, Claire KABDEBON, Sonia KANDEL, Jean-Philippe LACHAUX, Rémi LAILLIER, Mickaël LAISNEY, Vincent DE LA SAYETTE, Yohana LÉVÊQUE, Hélène LŒVENBRUCK, Mathieu MARX, Bernard MAZOYEr, Marie-Claude MONFRAIS-PFAUWADEL, Jean-Luc NESPOULOUS, Christophe PALLIER, Chotiga PATTAMADILOK, Pascal PERRIER, Marcela PERRONE-BERTOLOTTI, Laurent PETIT, Thierry PHÉNIX, Serge PINTO, Samuel PLANTON, Peggy QUINETTE, Lucile RAPIN, Véronique ROLLAND-MONNOURY, Halima SAHRAOUI, Marc SATO, Jean-Luc SCHWARTZ, Daniele SCHÖN, Emmanuelle TACHÉ, Barbara TILLMANN, Pascale TREMBLAY, Nathalie TZOURIO-MAZOYER, Sylviane VALDOIS, Jean-Luc VELAY, Johannes ZIEGLER

[1] Serge Pinto est titulaire d'un DEA de neurosciences et docteur en neurosciences. Il est chargé de recherche par le CNRS au laboratoire Parole & Langage de l'université d'Aix-Marseille.

[2] Marc Sato est ingénieur-maître en génie informatique, titulaire d'un DEA de sciences cognitives et d'un autre en neuropsychologie, et docteur en sciences cognitives. Il est actuellement chargé de recherche par le CNRS au laboratoire Parole & langage de l'université d'Aix-Marseille.

21:09 Écrit par Bernard dans Sciences | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/03/2016

« La physique donne le combien, la métaphysique le comment. » (Buffon)

Histoire de la physique.jpg

Spécialiste de l'histoire des sciences et des techniques et membre du Centre national belge d'histoire des sciences, Jean C. Baudet, que nous avons déjà présenté dans ces colonnes, estn, on s’en souvient, un philosophe, écrivain et poète belge né à Bruxelles le 31 mai 1944.

Après une double formation en chimie et en philosophie, Jean C. Baudet a enseigné l'histoire des sciences et la philosophie au Congo ex-belge (de 1966 à 1968) puis au Burundi (de 1968 à 1973). Tout en poursuivant son enseignement, il a étudié la biologie à l'Université de Bujumbura.

De 1973 à 1978, il est chercheur en biologie à la Faculté agronomique de Gembloux et à l'Université Paris-VI. En 1978, il revient à la philosophie et fonde, à Bruxelles, la revue Technologia, consacrée à l'histoire des sciences, des techniques et de l'industrie. Depuis 1996, Jean C. Baudet est membre de la rédaction de la Revue Générale (Bruxelles).

Comme philosophe, il étudie le problème de la connaissance, selon l'approche de l'épistémologie historique. Il a spécialement mis en évidence le lien entre science et technique dans la constitution des savoirs.

Auteur prolifique, il a fait paraître de nombreux ouvrages de vulgarisation, parmi lesquels, aux Éditions Vuibert à Paris, après une passionnante Histoire des mathématiques déjà présentée dans ces colonnes, une remarquable Histoire de la physique qui résume vingt-six siècles d'histoire des sciences et fait découvrir, pas à pas, les grands concepts et les figures emblématiques qui ont forgé les bases de la physique moderne en suivant l’évolution d'un cheminement scientifique qui a balancé entre histoire et philosophie.

On peut conclure en assurant que l’auteur fournit dans cet ouvrage une explication claire et précise de l'élaboration des plus grandes théories de notre civilisation.

Une belle performance !

Bernard DELCORD

Histoire de la physique par Jean C. Baudet, Paris, Éditions Vuibert, mars 201(, 333 pp. en noir et blanc au format 17 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs, 32 € (prix France)

Table des matières :

Avant-propos

Les Grecs : la théorie des éléments

Qu'est-ce que la physique ?

Les cosmogonies

Thalès et les Milésiens

Pythagore et les pythagoriciens

Empédocle d 'Agrigente

Les atomistes

Les astronomes

Platon et Aristote

Archimède et les Alexandrins

Les Romains

Le XVIe siècle : l'instrumentation et l'héliocentrisme

La révolution héliocentrique

L'instrumentation

La chymie

Le XVIIe siècle : la mécanique et la gravitation universelle

De Galilée à Pascal

De Descartes à Varignon

De Salomon de Caus à Leibniz

Newton

Le XVIIIe siècle : la mathématisation de la « philosophie naturelle »

La thermométrie

Les cordes vibrantes

La calorimétrie

Le XIXe siècle : la thermodynamique, l'optique et l'électromagnétisme

La chaleur

L’électricité

Les atomes

De 1895 à 1945 : la structure de l'atome et la physique nucléaire

Les électrons

La radioactivité

Les quanta

La relativité

Les protons et les neutrons

La fission de l'uranium

Du côté des étoiles

De 1945 à nos jours : les particules et la naissance de l'Univers

De plus en plus de particules

Le Modèle standard

La radioastronomie

Le Big Bang

L'âge de l'Univers

Une formule d'Univers

Conclusion

Bibliographie

Index des noms propres

Index des notions

15:48 Écrit par Bernard dans Histoire, Sciences | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/02/2016

Un Internet de papier…

Le livre sur le livre.jpg

Le juriste, bibliographe, pacifiste et utopiste belge Paul Otlet (1868-1944), dont l’ambition était de permettre aux hommes de mieux se connaître, de ne plus avoir peur les uns des autres et de vivre en paix, est l’inventeur en 1905 de la CDU (Classification décimale universelle), toujours en usage aujourd'hui, et il est aussi le père du fameux standard de 12,5 x 7,5 cm pour les fiches bibliographiques.

Après avoir créé le Palais Mondial-Mundaneum de Bruxelles, situé dans l'aile sud de ce qui est devenu ensuite le « Cinquantenaire », il a développé dans l’entre-deux-guerres le projet d'une Cité mondiale, entièrement dédiée à la connaissance, avec, entre autres, la collaboration de Le Corbusier.

Son objectif était de réunir les peuples par une civilisation universelle, considérée métaphoriquement comme un « pont mondial » (1937). Il rejoignait en cela les projets d'encyclopédie universelle élaborés à la même époque par H. G. Wells dans World Brain et par le philosophe et sociologue Otto Neurath.

Souhaitant établir un réseau et une coopération internationale entre les bibliothèques et les bibliothécaires, il avait créé en 1895, avec Henri La Fontaine (1854-1942), l’Office international de bibliographie et mis en place un « répertoire bibliographique universel » (RBU), rassemblant tous les ouvrages publiés dans le monde, quels que soient le sujet et l'époque. Cet Office visait également à faire reconnaître l'information comme discipline scientifique.

Il a aussi travaillé avec La Fontaine à l'établissement d'une Bibliographica sociologica, qui visait à répertorier l'ensemble des « faits » et des « écrits » concernant la société. En 1895, celle-ci comprenait 400 000 notices.

En 1910, il a mis au point avec son collègue Robert Goldschmidt la Bibliophoto, sorte de bibliothèque portable de microfiches [1].

L'intérêt pour Paul Otlet, considéré comme le père des sciences de l'information, n'a cessé de grandir ces dernières années, particulièrement aux États-Unis, où son œuvre a été comparée dans le New York Times à un « Web oublié du temps ».

Son Traité de documentation – Le livre sur le livre (1934), ouvrage fondateur et fondamental récemment reparu en fac-similé aux Impressions nouvelles à Bruxelles avec des préfaces de l’écrivain Benoît Peeters, de l’universitaire Sylvie Fayet-Scribe, maître de conférences à Paris I, Panthéon-Sorbonne, et d’Alex Wright, collaborateur du New York Times, est l'aboutissement de son travail inlassable pour rassembler, classer et partager les connaissances.

Paul Otlet y propose une remarquable synthèse du savoir sur le livre et le document, en même temps qu'il anticipe Internet et l'hypertexte. La réédition du Traité de documentation, 70 ans après la disparition de son auteur, coïncide avec la réouverture du Mundaneum à Mons [2], capitale européenne de la Culture en 2015, ville où le fabuleux héritage documentaire légué par Paul Otlet et Henri La Fontaine est conservé.

Un ouvrage visionnaire qu’il faut voir… et avoir !

Bernard DELCORD

Le livre sur le livre – Traité de documentation par Paul Otlet, préfaces de Benoît Peeters, Sylvie Fayet-Scribe et Alex Wright, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, août 2015, 431 pp. en noir et blanc au format 20,5 x 26,5 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 38 €

 

[1] Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Otlet

[2] 76, rue de Nimy à B- 7000 Mons. Téléphone : 0032 65 31 53 43 Fax : 0032 65 39 54 86 Email : info@mundaneum.be

19:10 Écrit par Bernard dans Sciences | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/01/2016

Un ouvrage réparateur…

Le trauma et le corps.jpg

Le corps, pour une multitude de raisons, a été mis de côté dans les thérapies basées sur la parole.

Pourtant, les implications profondes de l’expérience traumatique sur les réactions sensorimotrices sont bien connues : les images intrusives, les sons, les odeurs, les sensations corporelles, les tensions, les douleurs physiques et les engourdissements, tout comme la nécessité d’une approche holistique centrée sur le corps.

Toutefois, les prises en charge thérapeutiques conventionnelles excluent encore souvent la dimension corporelle, portées par la conviction que le changement ne s’opère qu’à travers l’expression narrative.

Pour la première fois dans la littérature, un ouvrage adopte une approche holistique proposant un modèle de prise en charge à la fois complet et cohérent : Le trauma et le corps – Une approche sensorimotrice de la psychothérapie par Pat Ogden, Kekuni Minton et Clare Pain, paru à Louvain-la-Neuve aux Éditions De Boeck Supérieur dans la collection « Carrefour des psychothérapies ».

Intégrant les théories et techniques traditionnelles de la thérapie narrative à la psychothérapie corporelle, Pat Ogden et ses collègues [1] y présentent une avancée spectaculaire dans le traitement du trauma et expliquent comment utiliser concrètement les mouvements et les sensations de son corps pour aider à guérir les blessures du trauma.

Pratique, Le trauma et le corps propose un traitement en trois phases : développer les ressources somatiques de stabilisation ; traiter les mémoires traumatiques ; maîtriser l’intégration somatique. Il dispense nombre de stratégies permettant d’aider les patients à prendre conscience de leur ressenti corporel, à pister leurs sensations et à graduellement mettre en place des actions physiques fortifiantes.

Un travail pionnier dans l’approche sensorimotrice !

Bernard DELCORD

Le trauma et le corps – Une approche sensorimotrice de la psychothérapie par Pat Ogden, Kekuni Minton & Clare Pain, préfaces de Daniel Siegel & Bessel Van der Kolk, traduction de l’anglais par Julien Bonnel, Louvain-la-Neuve, Éditions De Boeck Supérieur, collection « Carrefour des psychothérapies », octobre 2015, 494 pp. en noir et blanc au format 16 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs, 42 €

Table des matières :

– Introduction

Partie I : Théorie

– Chapitre 1. Traitement hiérarchique de l’information : dimensions cognitives, émotionnelles et sensorimotrices

– Chapitre 2. La fenêtre de tolérance : la capacité à moduler l’activation

– Chapitre 3. L’attachement : le rôle de l’organisme dans la régulation dyadique

– Chapitre 4. La réponse d’orientation : réduire le champ de conscience

– Chapitre 5. Sous-systèmes défensifs : réponses de mobilisation et d’immobilisation

– Chapitre 6. Adaptation : systèmes d’action, tendances à l’action et leurs rôles

– Chapitre 7. Le trauma psychologique et le cerveau : vers un modèle de traitement neurobiologique

Partie II : Traitement

– Chapitre 8. Principes de traitement : mise en pratique des principes théoriques

– Chapitre 9. L’organisation de l’expérience : ressources pour le travail corporel dans le moment présent

– Chapitre 10. Phase 1 du traitement : développer des ressources somatiques stabilisatrices

– Chapitre 11. Phase 2 du traitement : traiter les mémoires traumatiques et restaurer les actes de triomphe

– Chapitre 12. Phase 3 du traitement : intégration et succès dans la vie quotidienne

– Références

– Index des sujets

– Index des auteurs

 

[1] Pat Ogden, Ph.D., est la fondatrice et la directrice de l'IPS (Institut de Psychothérapie Sensorimotrice), une école de renommée internationale spécialisée dans les formations des psychothérapeutes travaillant avec des approches somatiques cognitives de traitement des traumas développementaux et des troubles de l'attachement. Elle a exercé la psychothérapie en libéral pendant plus de 30 ans. Elle exerce et enseigne la psychothérapie sensorimotrice dans le monde entier. Kekuni Minton est co-fondateur du Sensorimotor Psychotherapy Institute où il exerce comme formateur depuis 1993. Il accompagne également des patients au sein de son cabinet à Boulder et Salida dans l’État du Colorado. Clare Pain est Assistant Professor au sein du département de psychiatrie de l’Université de Toronto et de l’Université de Western Ontario. Elle est également Clinical Director au sein de l’unité de psychologie traumatique à Mount Sinaï Hospital.

09:34 Écrit par Bernard dans Santé, Sciences | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/12/2015

« Le savoir n’est pas difficile, seule sa mise en pratique l’est. » (Proverbe chinois)

Deyrolle – À la croisée des savoirs.jpg

Créée en 1831 par Jean-Baptiste Deyrolle auquel succéda rapidement son fils Achille, la boutique-musée éponyme rassemble à Paris, dans une atmosphère de cabinet de curiosités, d'importantes collections destinées à tous les amateurs de la nature : animaux naturalisés, insectes, coquillages, curiosités naturelles, pièces rares, mais aussi des planches pédagogiques.

En effet, dès les années 1870 et jusqu'aux premières décennies du XXe siècle, la maison Deyrolle a équipé les écoles françaises ainsi que de 120 autres pays de grandes planches murales illustrées, ayant pour vocation d'enseigner les « leçons de choses » en botanique, zoologie, entomologie, physique, astronomie, géologie, minéralogie, anatomie humaine, instruction civique...

Acquise en 2001 par le prince Louis Albert de Broglie, elle a connu un renouveau certain ces dernières années, l’occasion d’une remise en valeur de son patrimoine, notamment par la publication chez Michel Lafon de deux forts volumes intitulés Leçons de choses en 2011 et 2012, rassemblés sous coffret en 2014.

Mais c’est aux Éditions de La Martinière que vient de paraître, à l’initiative de la journaliste et écrivaine Sylvie Albou-Tabart et du prince de Broglie, un passionnant album intitulé Deyrolle – À la croisée des savoirs dans lequel 85 de ces planches, reproduites en détails et en gros plan, sont chacune commentées par un scientifique de renom (primatologue, entomologiste, géologue, explorateur, chirurgien, cardiologue, virologiste...) qui apporte un éclairage sur les découvertes et sur les avancées scientifiques actuelles en la matière.

Une belle continuité du savoir !

Bernard DELCORD

Deyrolle – À la croisée des savoirs par Louis Albert de Broglie et Sylvie Albou-Tabart, Paris, Éditions de La Martinière, octobre 2015, 240 pp. en quadrichromie au format 24,7 x 31,7 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 39,90 € (prix France)

21:45 Écrit par Bernard dans Beaux Livres, Sciences | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/06/2013

« Auprès de mon arbre, je vivais heureux... » (Georges Brassens)

 

Encyclopédie des arbres.gif

Présentant 1 890 espèces et variétés d'arbres du monde entier représentés par familles botaniques, avec leurs principales espèces et variétés, ainsi que de nombreux cultivars – arbres des forêts, des campagnes, des jardins, des vergers... y compris 90 arbres de la région méditerranéenne – l'Encyclopédie des arbres de David More et John White qui vient de ressortir chez Flammarion à Paris (l'édition précédente date de 2005 et n'était plus disponible) est l'ouvrage le plus complet et le plus abondamment illustré sur le sujet, source de découvertes passionnantes.

De superbes aquarelles, alliant précision et vérité scientifique, y représentent les végétaux ligneux avec leur silhouette, leurs feuilles, leurs fleurs, leurs fruits, leur écorce, leurs graines, leur feuillage d'automne...

L'encyclopédie s'ouvre sur un classement thématique des arbres pour les terrains difficiles ou les besoins particulier et se clôt par deux index, l'un des noms scientifiques en latin et l'autre des noms communs en français, facilitant les recherches.

L'ouvrage indispensable à tout amateur de bois vivant !

Bernard DELCORD

Encyclopédie des arbres par David More et John White, Paris, Éditions Flammarion, juin 2013, 832 pp. en quadrichromie au format 19 x 27 cm sous couverture cartonnée et jaquette en couleurs, 45 € (prix France)

10:47 Écrit par Bernard dans Sciences | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |